Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Appel à communications, colloque étudiant : La francophonie canadienne comme public

2015-03-24

Le colloque étudiant du Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa aura lieu les 12 et 13 novembre 2015, sous le thème La francophonie canadienne comme public : penser ses espaces, ses politiques et ses problèmes. Le comité organisateur acceptera les propositions de communication jusqu’au 15 mai 2015.

La notion de public, à la fois pluridisciplinaire et polysémique, permet d’aborder un ensemble de phénomènes, d’acteurs et de processus. Pluridisciplinaire, elle se situe à la croisée des sciences humaines et sociales, traversant les champs de la sociologie, de la science politique, des arts, de la géographie, du droit et de la communication. Polysémique, la notion de public désigne une panoplie de réalités : un type de collectif (public, audience), une qualité de l’espace (espace public/privé), des types d’action (politiques publiques, services publics) et des constructions symboliques (opinion publique, problèmes publics).

Cette richesse fait de la notion de public un outil pour aborder la francophonie canadienne de façon à faire apparaître des acteurs, des actions et des phénomènes inédits. Elle révèle des tensions et des conflits qui existent entre les francophones et les autres groupes de même qu’au sein de la communauté francophone elle-même. Qu’il soit question d’espaces de débat politique ou artistique, parler de « public » permet d’envisager la francophonie canadienne non pas comme une communauté consensuelle et homogène, mais comme un lieu complexe et fragmenté, un espace politisé, traversé de discussions et de contestations. Elle permet également de rendre compte des diverses manières dont les francophones côtoient d’autres espaces et participent à d’autres publics.

Le colloque est ouvert à tous les étudiants et les étudiantes de maîtrise et de doctorat, ainsi qu’aux stagiaires postdoctoraux qui s’intéressent à la francophonie canadienne, peu importe leur domaine d’études sans égard à leur institution d’attache.

Aucuns frais d’inscription ne sont requis.

Les personnes intéressées à soumettre une proposition de communication peuvent le faire par courriel à l’adresse suivante : crccf@uottawa.ca.

Pour en savoir davantage, consultez l’appel à communicationsCe lien ouvre dans une nouvelle fenêtre, et son contenu risque de ne pas être accessible diffusé sur le site Web de l’Université d’Ottawa.