Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Appel à communications – « Traduire les minorités linguistiques des sphères anglophones et francophones »

2019-09-30
Logo du colloque.

Un appel à communications vient d'être lancé pour le colloque international « Traduire les minorités linguistiques des sphères anglophones et francophones ». Organisé par l'unité de recherche PRISMES EA 4398, le colloque se tiendra les 28 et 29 mai 2020, à la Maison de la recherche de l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3. Les propositions de communication ou de table ronde, rédigées en anglais ou en français, doivent être déposées sur le site Web du colloqueCe lien ouvre dans une nouvelle fenêtre, et son contenu risque de ne pas être accessible, avant le 3 janvier 2020.

L'essor des études post-coloniales puis décoloniales, des études de genre ou de la sociolinguistique dans les dernières décennies a notamment permis la valorisation de nouvelles voix et perspectives intellectuelles. Le développement de l'intérêt pour les langues minoritaires a aussi contribué à rendre visibles les groupes qui les parlent et les problématiques qui leurs sont propres. Les nouveaux enjeux que cela soulève posent un défi de taille aux traductrices et traducteurs qui se trouvent confrontés à une réalité dorénavant plurielle.

Le colloque proposera plusieurs thématiques, ateliers et tables rondes qui s'interrogeront sur la représentation des minorités linguistiques dans les contextes anglophone et francophone, à travers le prisme de la traduction. Les thèmes abordés seront notamment les suivants :

  • le positionnement éthique de l’auteur et du traducteur;
  • l’authenticité et l’accessibilité de la voix de l’Autre / l’influence du public visé sur la véracité linguistique du texte (original et traduit);
  • le rôle du marché dans la traduction commerciale;
  • l’influence des parties externes sur le processus de traduction;
  • la traduction intralinguale et/ou la standardisation de langues/variétés linguistiques mineures;
  • les stratégies innovantes de traduction / la créativité du traducteur
    la tension entre l’oral/l’oralité et l’écrit;
  • l’auto-traduction comme forme éventuelle d’émancipation pour écrivains minoritaires.

Pour plus d’informations, consultez le site Web du colloqueCe lien ouvre dans une nouvelle fenêtre, et son contenu risque de ne pas être accessible.