Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Colloque OPALE 2018 - Les « linguasphères » dans la gouvernance mondiale de la diversité

2018-11-12
Logo Opale.

Le prochain colloque des Organismes francophones de politique et d’aménagement linguistiques (OPALE) aura lieu les 12 et 13 novembre 2018, à Fribourg, en Suisse. Il portera sur la thématique des « linguasphères » dans la gouvernance mondiale de la diversité. Le colloque a notamment pour objectif d’ouvrir un chantier de réflexion sur cette notion dont la définition est encore préliminaire. Il vise aussi à réfléchir sur l’avenir de la diversité linguistique dans le monde et sur le rôle que peuvent y jouer les politiques linguistiques, dans une optique de gouvernance linguistique partagée. Le public est aussi invité à assister à une conférence publique de Daniel Elmiger « La germanophonie, une sphère semblable à celle de la francophonie? » qui se tiendra le 12 novembre, à 18h.

Le contexte de la mondialisation engendre de nouvelles questions touchant la gestion de la diversité des langues, des cultures et des politiques linguistiques. Ces questions portent notamment sur la possibilité d’une gouvernance de la diversité au niveau mondial, mais aussi sur les acteurs qui sont en mesure de s’engager dans une telle gouvernance. L’étude de ces questions se heurte non seulement à leur complexité intrinsèque, mais aussi à une relative absence d’outils analytiques. Cette problématique, qui découle d’un déficit conceptuel, nécessite le développement d’un ensemble de concepts permettant la construction d’analyses théoriques et empiriques portant sur les langues dans la mondialisation.

De façon provisoire, le terme « linguasphère » désigne des regroupements de pays et de populations « ayant une langue en partage ». Pour les États, cette dernière expression réfère à une langue nationale ou officielle. Pour la population, il s’agirait davantage d’une langue principale, seconde ou encore tierce. 

Pour plus d’informations, consulter le Le document PDF s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. programme du colloque sur le site Web d’OPALECe lien ouvre dans une nouvelle fenêtre, et son contenu risque de ne pas être accessible.