Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

L’enquête NETendances du CEFRIO : un nouveau volet portant sur les langues utilisées sur Internet par les Québécois

2015-09-02

Le CEFRIO a rendu publique son enquête NETendances 2015. Pour la première fois, cette enquête présente un portrait des langues utilisées par les Québécois sur Internet.

On y apprend notamment que la majorité des internautes québécois navigue exclusivement en français sur Internet.


Faits saillants
:

•    Un peu plus de la moitié (56,5 %) des internautes québécois naviguent sur le Web exclusivement en français, alors que 31,6 % d’entre eux le font en utilisant deux langues ou plus.

•    La perception des internautes québécois diffère quant à la présence du français selon les types de contenus et de plateformes. Selon eux, le français est généralement très ou assez présent dans les nouvelles et l’actualité en ligne (selon 90,4 % des internautes), les réseaux sociaux (selon 84,1 % des internautes) ou les sites Web de commerces et d’entreprises situés au Québec (selon 82,2 % des internautes). Par contre, ils sont d’avis que la présence du français est beaucoup moins grande dans les jeux vidéo en ligne (très ou assez présent selon 38,9 % des internautes).

•    Les langues utilisées par les internautes varient selon les activités qu’ils pratiquent en ligne. Plusieurs consultent les sites gouvernementaux exclusivement en français (91 % pour les sites municipaux, 88,8 % pour les sites provinciaux et 80 % pour les sites fédéraux) et utilisent uniquement cette langue pour socialiser sur Internet (communiquer avec la famille et les amis : 77 %; consulter les réseaux sociaux : 74,1 %). Ils sont toutefois plus rares à se servir uniquement du français pour se divertir en ligne en pratiquant des activités telles que jouer à des jeux (49,5 %) ou écouter de la musique, des vidéos, des films ou la webtélé (26,1 %).

•    Les consoles de jeux vidéo des adultes québécois sont moins souvent configurées en français que leurs ordinateurs, leurs tablettes numériques et leurs téléphones intelligents avec respectivement 60,9 % pour la console de jeux vidéo, 76,3 % pour l’ordinateur, 76,3 % pour la tablette et 77 % pour le téléphone intelligent.


NETendances 2015 a été réalisée avec la collaboration de BIP et financée par le Mouvement des caisses Desjardins,  l’Office québécois de la langue française et le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. L’étude complète et les faits saillants sont accessibles sur le site Web du CEFRIOCe lien ouvre dans une nouvelle fenêtre, et son contenu risque de ne pas être accessible. On peut également consulter le communiqué de presse du CEFRIOCe lien ouvre dans une nouvelle fenêtre, et son contenu risque de ne pas être accessible à ce sujet.