Accueil » Actualités linguistiques » 

Le français dans l'actualité

C'est arrivé un 4 février! 
Les éphémérides du Conseil supérieur de la langue française

2019-02-04 Photographie de la toile de Charles Huot intitulée Le débat sur les langues

Chargé d’enquêter sur les causes de la rébellion des Patriotes, le comte de Durham présente au ministère des Colonies, le 4 février 1839, un rapport dans lequel il recommande que le Haut-Canada et le Bas-Canada soient réunis en une seule province anglaise, que soit accélérée l’immigration britannique au Canada et que l’on retire aux Canadiens français les libertés accordées par l’Acte de Québec et par l’Acte constitutionnel.

Illustration : Le débat sur les langues, de Charles Huot. 

Collection Assemblée nationale. Photographe Christian Chevalier.

C'est arrivé un 21 janvier!
Les éphémérides du Conseil supérieur de la langue française

2019-01-21 Photographie de la toile de Charles Huot intitulée Le débat sur les langues

Les députés francophones et anglophones entament, le 21 janvier 1793, des débats sur la langue des textes de loi. La Chambre d'Assemblée accepte finalement que les textes soient « mis dans les deux langues ». La toile qui surplombe le fauteuil du président de l'Assemblée nationale à l'hôtel du Parlement de Québec, intitulée Le débat sur les langues, de Charles Huot, témoigne de ces débats historiques.

C'est arrivé un 1er janvier!
Les éphémérides du Conseil supérieur de la langue française

2019-01-01 Photographie de la toile de Charles Huot intitulée Le débat sur les langues

Le 1er janvier 1946, le français devient l'une des cinq langues officielles et l'une des deux langues de travail de l'Organisation des Nations unies nouvellement créée.

C'est arrivé un 26 décembre!
Les éphémérides du Conseil supérieur de la langue française

2018-12-26 Photographie de la toile de Charles Huot intitulée Le débat sur les langues

Le 26 décembre 1791 entre en vigueur l'Acte constitutionnel qui divise le Canada en deux provinces : le Bas-Canada, majoritairement francophone, et le Haut-Canada, majoritairement anglophone. Aucune disposition n'est prévue quant au statut des langues et, bien que le français et l'anglais soient utilisés dans l'enceinte de la Chambre d'Assemblée, la légalité du français comme langue des tribunaux sera souvent remise en cause dans les années qui suivront.

C'est arrivé un 17 décembre!
Les éphémérides du Conseil supérieur de la langue française

2018-12-17 Photographie de la toile de Charles Huot intitulée Le débat sur les langues

Le 17 décembre 1942, le comité catholique du Conseil de l'instruction publique adopte majoritairement un rapport favorable à la fréquentation scolaire obligatoire des enfants de 6 à 14 ans. L'instruction publique deviendra enfin obligatoire au Québec.

C'est arrivé un 9 décembre!
Les éphémérides du Conseil supérieur de la langue française

2018-12-09 Photographie de la toile de Charles Huot intitulée Le débat sur les langues

Le 9 décembre 1944, Victor Barbeau fonde l'Académie canadienne-française, qui a comme objectifs de servir et de défendre la langue et la culture d'expression française ainsi que la place de la littérature dans la société canadienne et québécoise.

C'est arrivé un 5 décembre!
Les éphémérides du Conseil supérieur de la langue française

2018-12-05 Photographie de la toile de Charles Huot intitulée Le débat sur les langues

Le 5 décembre 2012, le gouvernement dépose à l'Assemblée nationale le projet de loi no 14 visant à modifier la Charte de la langue française, la Charte des droits et libertés de la personne et d'autres dispositions législatives dans le but de renforcer l'usage du français dans différentes sphères d'activité de la société québécoise. Ce projet de loi ne sera pas adopté.

C'est arrivé un 23 novembre!
Les éphémérides du Conseil supérieur de la langue française

2018-11-23 Photographie de la toile de Charles Huot intitulée Le débat sur les langues

Les États généraux du Canada français tiennent leurs premières assises nationales à Montréal, du 23 au 26 novembre 1967. Les résolutions adoptées confirment que les Canadiens français du Québec choisissent désormais de se nommer « Québécois ».

C'est arrivé un 15 novembre!
Les éphémérides du Conseil supérieur de la langue française

2018-11-15 Photographie de la toile de Charles Huot intitulée Le débat sur les langues

Le 15 novembre 1912 est née la Commission géographique de la province de Québec, organisme chargé de gérer les noms de lieux du territoire québécois, qui deviendra en 1977 la Commission de toponymie. Les travaux de la Commission permettent au Québec d’établir une nomenclature géographique vivante qui reflète le caractère francophone de la société québécoise tout en soulignant aussi l'apport fondamental de la communauté anglophone et des peuples autochtones à la toponymie québécoise.

C'est arrivé un 7 novembre!
Les éphémérides du Conseil supérieur de la langue française

2018-11-07 Photographie de la toile de Charles Huot intitulée Le débat sur les langues

Le 7 novembre 1895, trente hommes de lettres montréalais fondent l'École littéraire de Montréal, dont fera partie le poète Émile Nelligan. Leur objectif : travailler à la conservation de la langue française et au développement de la littérature nationale.