Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Action didactique No 1 - Oral et oralité : perspectives didactiques, anthropologiques ou littéraires

2018-09-07
Logo de l'Université de Bejaia.

Auteurs : Saliha Amokrane et Claude Cortier (coord.)
Maison d'édition : Laboratoire de recherche en langues appliquées et ingénierie des langues en milieu multilingue (LAILEMM)/Faculté des Lettres et des Langues de l'Université Abderrahmane Mira de Béjaïa
Année : 2018

Depuis les années 60-70 et l'avènement d’une didactique du français, un grand nombre de travaux de recherche ont souhaité montrer l'importance de l'oral à la fois comme objet d'étude et objet enseignable.

« À partir du début des années quatre-vingts », écrit Kerbrat-Orecchioni (1998 : 54), « on voit se multiplier les colloques, ouvrages et numéros de revues comportant dans leur intitulé les mots « interaction », « dialogue », « conversation », « communication » (ibid.). « Communication devient le maître mot » en didactique du français langue étrangère (FLE) (Billières, 2008), les méthodes audio-orales et audiovisuelles sont progressivement délaissées au profit de l'approche communicative. Si celles-ci accordaient à l'oral une place importante, elles visaient davantage les structures de la langue ou la correction phonétique que les fonctionnements de la communication.

Les méthodes s'enrichissent alors de documents plus authentiques ou plus réalistes, la vidéo se développe mais la variation inhérente à la pluralité des contextes francophones, conjuguée à un français de scolarisation qui reste très académique, l'afflux en France des familles et des jeunes allophones feront monter en puissance la didactique du français langue seconde (FLS), où les besoins en communication scolaire doivent prendre le pas sur ceux de la vie quotidienne tandis que le bi/plurilinguisme des enseignants et apprenants complexifie l'enseignement/apprentissage.

(…)

Dans la mesure où la didactique de l'oral apparaît fortement dépendante des connaissances des enseignants en matière d'oral, d'interactions, de culture orale et des ressources disponibles, nous avons choisi d'ouvrir ce numéro par une première partie consacrée aux oraux ? documents et corpus ? et de le clore par l'oralité littéraire, la didactique de l'oral à proprement parler occupant la partie centrale.

Le résumé publié est un extrait de l'introduction.