Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

À l’intersection des définitions de langues : portrait des communautés linguistiques au Québec et dans les réseaux territoriaux de services en 2016 - La langue, déterminant de l’État de santé et de la qualité des services

2019-11-11
Couverture de l'étude.

Auteures : Marie-Hélène Lussier, Mai Thanh Tu et Christine Blaser
Maison d'édition : Bureau d'information et d’études en santé des populations, Gouvernement du Québec
Année : 2019

Les centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) et les centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS), qui sont au cœur des vingt-deux réseaux territoriaux de services (RTS), sont responsables d'assurer la prestation de soins et de services, incluant le volet santé publique. Ils ont donc la responsabilité d'être en mesure de communiquer avec la population qu'ils desservent. Or, certaines personnes en situation de minorité linguistique font face à des obstacles importants de nature communicationnelle.

Dans ce rapport, les variables « langue maternelle », « langue parlée à la maison » et « connaissance des langues officielles » du recensement 2016, ainsi que leur croisement, ont été analysées pour l'ensemble de la population du Québec et des RTS.


De façon globale, ce rapport confirme la présence de certaines barrières linguistiques et témoigne d'une hétérogénéité des communautés linguistiques minoritaires desservies par les établissements des RTS.

Le résumé publié est un extrait des Faits saillants.