Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Histoire des traductions en langue française. XXe siècle

2019-07-09
Couverture de l'ouvrage.

Auteurs : Bernard Banoun, Isabelle Poulin et Yves Chevrel (dir.)
Maison d’édition : Verdier
Année : 2019

Ce quatrième et dernier tome de l'Histoire des traductions en langue française achève un projet inédit par son ampleur et ses perspectives : retracer l'histoire des œuvres traduites et des traducteurs, dans tous les domaines, partout où le français a servi de langue de traduction, depuis l'invention de l'imprimerie jusqu'à nos jours.

Portant sur la période qui va de 1914 au tournant des XXe et XXIe siècles, ce volume se confronte au spectaculaire phénomène d'extension spatiale et quantitative qui caractérise la traduction au XXe siècle : on estime que le volume des traductions publiées après 1960 équivaut à celui des traductions publiées avant cette date. Parallèlement, les réflexions théoriques et méthodologiques connaissent un fort développement; siècle de la retraduction, le XXe siècle a aussi vu naître une discipline nouvelle : la traductologie.

Après une présentation du contexte éditorial, social et intellectuel au sein duquel les traductions prennent place, l'ouvrage étudie celles-ci dans le domaine littéraire, puis dans celui des arts, et enfin dans le vaste territoire des sciences. De nouveaux champs d'étude font ainsi leur apparition : littératures de témoignage, de genre, histoire de l'art, musicologie, chanson, bande dessinée, cinéma, anthropologie et sociologie, psychanalyse, féminisme…

Fruit de la collaboration de quelque 200 universitaires de toutes nationalités, le volume est complété par deux index, qui comptent respectivement 3 500 auteurs traduits et plus de 4 300 traducteurs. Dans l'ensemble des quatre tomes, ce sont ainsi plus de 7 000 traducteurs qui auront été identifiés.

Le résumé publié est celui de l'éditeur.