Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Je n'ai plus osé ouvrir la bouche… Témoignages de glottophobie vécue et moyens de se défendre

2018-10-22
Couverture de l'ouvrage.

Auteurs : Philippe Blanchet et Stéphanie Clerc Conan
Maison d'édition : Lambert-Lucas
Année de publication : 2018

« J'aimerais vous remercier pour votre intervention à France Culture que j'ai écoutée avec beaucoup d'attention, vous avez réussi à mettre le doigt sur un mal-être qui touche un grand nombre de personnes, toutes catégories sociales confondues […]. En vous remerciant encore une fois pour votre contribution à l'étude [de la glottophobie] et en vous encourageant à continuer… »

Discriminations : combattre la glottophobie, de Philippe Blanchet, paru en 2016, a reçu un accueil médiatique très favorable (Le Point, Le Monde, Libération, La Croix, Mediapart, France Culture, France Inter, France Bleu, RTL, TV5 Monde, L'Express, Elle...) et a valu à l’auteur un abondant courrier de témoignages dont on trouvera ici de larges extraits.

Inscrite à la croisée des notions d'accent (ici alsacien, marseillais, toulousain, catalan, basque, marocain, tunisien, turc, espagnol, italien, québécois, populaire…) et de langues (étrangères ou régionales) d'une part, d'« identité nationale » et de « pureté de la langue » d'autre part, la glottophobie est une xénophobie fondée sur le mépris de la langue de l'autre. Le culte d’une langue, cette «?passion française?» en apparence innocente, et son revers, le rejet de celles et ceux qui parlent autrement, causent des dégâts de toutes sortes : politiques, sociaux, culturels, scolaires, psychologiques…

Le présent recueil de témoignages, principalement collectés ces trois dernières années par Stéphanie Clerc Conan et Philippe Blanchet, prend la suite de Discriminations?: combattre la glottophobie pour donner la parole aux victimes et proposer des moyens de se défendre.

Le résumé publié est celui de l'éditeur.