Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

La francophonie et la francophilie, moteurs de croissance durable

2014-09-02
Photo de Jacques Attali et François Hollande lors de la remise du rapport.

Auteur : Jacques Attali
Maison d’édition : La Documentation française
Date de publication : août 2014

Réparties sur les cinq continents, plus de 220 millions de personnes parlent la langue française. Ce chiffre pourrait atteindre 700 millions en 2050, notamment en Afrique. À la demande du président de la République, le groupe de travail présidé par Jacques Attali s'intéresse aux moyens d'exploiter le potentiel économique de la Francophonie à travers la promotion de la langue et de la culture françaises. Le groupe de travail présente 53 propositions regroupées autour de 7 axes : augmenter l'offre d'enseignement du et en français, en France et partout dans le monde; renforcer et étendre l'aire culturelle francophone; cibler 7 secteurs clés liés à la francophonie, pour maximiser la croissance de la France et des autres pays francophones (tourisme, technologies numériques, santé, recherche et développement, secteur financier, infrastructures, secteur minier); jouer sur la capacité d'attraction de l'identité française pour mieux exporter les produits français et conquérir de nouveaux francophiles; favoriser la mobilité et structurer les réseaux des influenceurs francophones et francophiles; créer une union juridique et normative francophone à travers la mise en place d'un guichet douanier pour les francophones dans les aéroports des pays francophones volontaires; se donner comme projet de créer à terme une Union économique francophone aussi intégrée que l'Union européenne.

Le résumé publié est celui de l’éditeur.

Pour plus de renseignements, consultez le site Web de la maison d’éditionCe lien ouvre dans une nouvelle fenêtre, et son contenu risque de ne pas être accessible.