Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Les émoticônes et les interjections dans le tchat

2018-04-30
Couverture de l'ouvrage.

Auteur : Pierre Halté
Maison d'édition : Lambert-Lucas
Année : 2018

L'apparition du tchat dans les années 1970 a rendu possible la communication écrite synchrone, non présentielle, avec un ou plusieurs interlocuteurs. Véritable « face à face à l’écrit », le tchat voit naître de nouvelles formes d’interjections (« lol », « mdr », « ptdr », « omg »…) et les émoticônes, pictogrammes qui ressemblent le plus souvent à des mimiques faciales et qui indiquent les émotions du locuteur. Ces émoticônes et ces interjections jouent, à l'écrit, le même rôle que la communication non verbale (gestes, mimiques, intonations, bruits vocaux) dans les interactions orales : elles portent un certain nombre d'instructions sémantiques et pragmatiques d'ordre indexical (ou modal), qui, combinées à la signification d'ordre symbolique, vériconditionnelle (ou dictale) des énoncés verbaux, construisent le sens des énoncés.

L'ouvrage analyse ces signes en termes sémiotiques, sémantiques et pragmatiques.

Il décrit la sémiotique des interjections et des émoticônes, émojis et autres pictogrammes dans un corpus de tchat. Il propose ensuite une typologie fonctionnelle, d'ordre sémantique et pragmatique, des émoticônes et des interjections, et de leurs fonctions en interaction, montrant que les émoticônes, signes non verbaux, sont très proches des interjections, signes verbaux.

Le résumé publié est celui de l'éditeur.