Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Francophonie et innovation à l'université (FIU), No 1 - Quelle place pour le français scientifique dans un contexte universitaire?

2019-12-09

Auteures : Cristelle Cavalla, Agnès Tutin et Alice Burrows (rédactrices en chef)
Maison d'édition : Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF), Agence universitaire de la francophonie (AUF) et France éducation international (FEI)
Année : 2019

Il y a quelques années, l'Agence universitaire de la francophonie (AUF) avait publié, à la suite à l'un de ses colloques annuels, une étude sur l'évolution de la langue utilisée par les publications en sciences humaines et sociales dans deux pays européens (France et Allemagne) et au Québec.

(…) La promotion de la francophonie ne peut plus être seulement, surtout à l'Université lieu par excellence d'ouverture à la pluralité des cultures et des méthodes, la célébration d'une langue ou la proclamation sous de multiples formes de l’amour ou de la vénération que nous lui portons. La force de la francophonie universitaire doit résider dans la pertinence des solutions qu'elle apporte à de grands enjeux, académiques ou sociétaux, communs à toutes les parties du monde. Elle doit donc en permanence innover et se faire reconnaitre ainsi à l'extérieur de son propre monde, sur le plan linguistique notamment.

Ce premier numéro de FIU est une tentative en ce sens en mêlant plusieurs regards sur le thème du français dans la science. Ceux des experts s'adressant à d'autres experts et mettant notamment en avant des recherches récentes en didactique comme en linguistique susceptibles d’aider à comprendre les vraies raisons de la disparition constatée du français dans la recherche scientifique mais en même temps d'en consolider l'usage.

Le résumé publié est un extrait de la préface.