Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Parution du no 35 de la revue Glottopol : « La langue de l’école, de l’institution à la classe »

2021-03-23
Couverture revue Glottopol

Auteures : Catherine Delarue-Breton et Élisabeth Bautier (dir.)
Maison d’édition : Presses universitaires de Rouen et du Havre
Année : 2021

Ce numéro de Glottopol s’inscrit dans le contexte contemporain des situations scolaires d’enseignement aussi bien de la langue (ou des langues) qu’avec la langue, qui présente des spécificités liées à des évolutions curriculaires, qui touchent trois dimensions de la pratique de classe dans lesquelles langue et langage sont impliqués.

Ces évolutions concernent en premier lieu les enjeux discursifs des activités (Delarue-Breton, 2019) et les contenus d’enseignement (Daunay, 2015). Elles concernent également les modalités pédagogiques et didactiques, en lien avec les théories d’apprentissage qui confèrent une place importante aux échanges en classe : ces théories valorisent en effet le rôle des échanges dans la construction des savoirs, aussi bien en termes de verbalisation (Balzen et al., 2019) qu’en raison des potentiels conflits sociocognitifs qu’elles sont susceptibles d’entrainer (Vinel & Bautier, 2020) et qui favorisent la réflexivité. Ces évolutions curriculaires concernent enfin le statut et la place du sujet-élève, entendu comme sujet pouvant s’exprimer au nom de lui-même, de son expérience, donc au nom d’une identité personnelle, singulière, à considérer pour favoriser les apprentissages, qui sont dans le même temps communs à tous les élèves (Delarue-Breton, 2012). Cette conception des sujets est à rapprocher de ce qui anime le courant du plurilinguisme contemporain, à savoir une didactique du plurilinguisme qui reconnait la valeur pour chacun de la pluralité des registres linguistiques dont il est porteur, mais également l’intérêt de la mobilisation de ces registres dans la perspective des apprentissages.


http://glottopol.univ-rouen.fr/numero_35.html
 

Le résumé publié est celui de l’éditeur.