Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Céline Galipeau, chef d'antenne au Téléjournal de Radio-Canada, reçoit le prix Raymond-Charette 2006 — Qualité de la langue

2006-11-29

Québec, le samedi 25 novembre 2006. - Le Conseil supérieur de la langue française (CSLF) a décerné le prix Raymond-Charette 2005 à madame Céline Galipeau, chef d'antenne au Téléjournal de Radio-Canada. Le président du CSLF, monsieur Conrad Ouellon, a souligné les raisons qui ont motivé le choix du jury, soit « la langue de qualité » que madame Galipeau « emploie de façon constante, quels que soient ses lieux d'activité, son talent à faire comprendre l'information complexe et l'élégance de son style empreint de sensibilité ». Le président lui a remis une bourse de 5000 $ et un parchemin calligraphié pendant le banquet du congrès annuel de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec qui se tient à l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

Céline Galipeau a amorcé sa carrière à Radio-Canada en 1984 comme reporter de la station régionale de Toronto; elle est ensuite passée à Montréal ce soir, avant d'animer le bulletin du midi, Première édition, de 1987 à 1989. Elle a été correspondante nationale à Toronto de 1989 à 1992. Envoyée spéciale à Londres pendant la guerre du Golfe en 1990, elle a été correspondante dans la capitale britannique de 1992 à 1994, puis en Russie de 1994 à 1997, couvrant notamment la guerre en Tchétchénie. Elle a de plus effectué un passage de quatre ans à Paris. De 2001 à 2003, Céline Galipeau a été correspondante en Chine pour les réseaux français et anglais de Radio-Canada et a animé Bulletin de guerre, une émission quotidienne consacrée à la guerre en Irak. Depuis le début de la saison 2003-2004, elle anime les éditions du vendredi, du samedi et du dimanche du Téléjournal. Elle agit également à titre d'envoyée spéciale à l'occasion, notamment en Afghanistan. Elle est titulaire d'un Joint Honours de l'Université McGill en sociologie et en politique, diplôme qui correspond à un double baccalauréat.

Le prix Raymond-Charette du CSLF est décerné, depuis sept ans, à un membre de la communauté journalistique de la presse électronique québécoise, pour sa contribution exemplaire à la diffusion d'un français de qualité. Le CSLF constate une participation plutôt timide de la part des journalistes des stations privées, même si ceux-ci sont invités au même titre que ceux de la station publique à poser leur candidature.

Vers le haut