Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

David Lonergan, un auteur de Moncton, en lice pour le prix littéraire Émile-Ollivier 2009

2009-05-29

Québec, le 29 mai 2009. ? Le Conseil supérieur de la langue française du Québec annonce la nomination de monsieur David Lonergan, un auteur résidant à Moncton, à titre de finaliste pour le prix littéraire Émile-Ollivier.

Selon les Éditions Prise de parole, Tintamarre. Chroniques de littérature dans l'Acadie d'aujourd'hui « se veut surtout une lettre d'amour à la littérature acadienne. Regroupant plus d'une centaine de chroniques publiées pour la plupart dans le quotidien L'Acadie nouvelle, cet ouvrage propose un portrait intuitif, parcellaire, fragmentaire, mais en même temps révélateur de la littérature acadienne des quinze dernières années ».

Les membres du jury ont considéré que ce volume de critique littéraire constitue en soi une œuvre de création sur la création littéraire. Ils ont souligné ses qualités sur le plan littéraire. Ils ont particulièrement insisté sur la valeur proprement didactique de Tintamarre et sur le rôle que cette œuvre était appelée à jouer pour faire la promotion de la littérature acadienne.

David Lonergan est Québécois de naissance et Acadien d'adoption. Il a écrit plusieurs pièces de théâtre pour enfants et a travaillé dans divers domaines : théâtre, journalisme, enseignement. Il a publié plusieurs livres, dont la pièce Les otages (Éditeq), le roman Blanche (Guérin littérature) et la biographie La Bolduc : la vie de Mary Travers (Éditions Triptyque). Il enseigne le journalisme et l'histoire du théâtre à l'Université de Moncton. Depuis 1994, il tient une chronique hebdomadaire sur la production culturelle acadienne dans le quotidien L'Acadie nouvelle.

Deux autres auteurs canadiens hors Québec sont en lice :

  • Monsieur Maurice Henrie, Ottawa, Esprit de sel, Éditions Prise de parole.
  • Monsieur Daniel Marchildon, Penetanguishene, L'eau de vie (Uisge beatha), Éditions David.

Le nom du lauréat sera dévoilé le 30 septembre prochain, au cours d'une cérémonie où l'on remettra également les insignes de l'Ordre des francophones d'Amérique et le Prix du 3-Juillet-1608.

Le prix littéraire Émile-Ollivier a été créé à l'occasion du Forum de la francophonie, le 1er mai 2004, en collaboration avec le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes. En récompensant une œuvre (roman, nouvelle, récit, essai) publiée en français par une maison d'édition canadienne de l'extérieur du Québec, il témoigne de l'importance de la création littéraire et de la maîtrise de la langue française dans la vie culturelle des francophones.

Tous les détails sur les critères de sélection et les lauréats antérieurs sont accessibles dans la section Prix littéraire Émile-Ollivier de Prix et distinctions du site Web du CSLF.

Vers le haut