Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Julie Miville-Dechêne de l'émission Le Point, reçoit le prix Raymond-Charette 2005

2005-12-04

Québec, le 3 décembre 2005. - Le Conseil supérieur de la langue française décerne le prix Raymond-Charette à madame Julie Miville-Dechêne, journaliste à l'émission Le Point diffusée à Radio-Canada, pour sa maîtrise exemplaire du français, pour la précision et la clarté avec laquelle elle s'exprime ainsi que pour son style, à la fois rigoureux et sensible. Le prix a été remis au cours du banquet du congrès annuel de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec qui se tient présentement à Québec.

Julie Miville-Dechêne est journaliste à la Société Radio-Canada depuis 1977, où elle a fait ses débuts à titre de documentaliste. En 1979, elle devient reporter et rédactrice aux services des nouvelles de la radio et de la télé. Par la suite, elle est correspondante à Toronto, au service des nouvelles nationales télévisées (1987 à 1989), puis à la Colline parlementaire à Ottawa (1989 à 1994) et dans le district de Washington (1994 à 1998). Elle est titulaire d'un baccalauréat en sciences politiques de l'UQAM et d'une maîtrise sur les relations canado-américaines de l'université Columbia, située dans l'État de New York.

En vingt-cinq ans de métier, Julie-Miville-Dechêne a traité de divers sujets comme l'agonie de l'Accord constitutionnel de 1987 (accord du lac Meech), le débarquement des troupes américaines à Haïti, le retour du président Aristide, l'attentat d'Oklahoma City; elle a porté à la connaissance du public des pans de la réalité étatsunienne parfois peu glorieux. Elle a également présenté des reportages sur des sujets à valeur sociale comme les effets secondaires des vaccins. On lui doit en outre l'un des premiers reportages télévisés sur le phénomène du harcèlement psychologique au Québec, au cours duquel des victimes se sont exprimées ouvertement.

Elle collabore à titre de journaliste à l'émission Le Point depuis 1999, et elle a fait un passage à l'émission La Facture en 2003 et en 2004.

Le prix Raymond-Charette du Conseil supérieur de la langue française est décerné, depuis six ans, à un membre de la communauté journalistique de la presse électronique québécoise, pour sa contribution exemplaire à la diffusion d'un français de qualité.

Vers le haut