Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Katia Gagnon, journaliste à La Presse, reçoit le prix Jules-Fournier 2008

2008-12-06

Québec, le samedi 6 décembre 2008. - Le Conseil supérieur de la langue française (CSLF) a décerné le prix Jules-Fournier à madame Katia Gagnon, journaliste au quotidien La Presse. Le président du CSLF, monsieur Conrad Ouellon, a mentionné les raisons qui ont motivé le choix du jury, soit « son talent à rédiger des textes accessibles et évocateurs; son style original mariant simplicité, finesse et sensibilité ainsi que sa capacité à susciter un intérêt nouveau pour des sujets triviaux. »

Le président a remis à madame Gagnon une bourse de 5000 $ et un parchemin calligraphié pendant le gala du congrès annuel de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, au Cabaret du Capitole de Québec.

Titulaire d'un baccalauréat en communications de l'Université du Québec à Montréal, Katia Gagnon a commencé sa carrière de journaliste à La Presse Canadienne, comme correspondante parlementaire à Québec. En 1996, elle passe au quotidien La Presse, où elle occupe la même fonction pendant cinq ans. En 2001, elle devient éditorialiste. Depuis 2005, elle est de retour au reportage et se spécialise dans les sujets sociaux.

Le prix Jules-Fournier du CSLF est décerné, depuis vingt-huit ans, à un journaliste des médias écrits québécois, pour sa contribution exemplaire à la diffusion d'un français de qualité.

Vers le haut