Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Le Conseil de la langue française décerne le prix Jules-Fournier 2000 à monsieur Pierre Bourgault, journaliste

2000-11-18

Québec, le 18 novembre 2000. - Le Conseil de la langue française (CLF) a décerné cette année le prix Jules-Fournier 2000 à monsieur Pierre Bourgault, journaliste, « pour la vigueur de son style qui demeure à la fois simple et personnel, pour la clarté et la concision du discours, pour l'humour incisif qui colore parfois ses textes, et pour son attachement indéfectible à la langue française, qui se manifeste dans tous ses écrits. » C'est en ces termes que madame Nadia Brédimas-Assimopoulos, présidente du CLF, a rendu hommage au lauréat du prix Jules-Fournier 2000, monsieur Pierre Bourgault.

Le prix Jules-Fournier est décerné chaque année par le CLF à un journaliste de la presse écrite pour souligner la qualité de la langue de ses écrits journalistiques.

Monsieur Pierre Bourgault, personnalité bien connue du monde politique, a été président du Rassemblement pour l'indépendance nationale (RIN) de 1964 à 1968 et candidat de ce parti dans le comté de Duplessis, en 1966. Il a été membre du comité exécutif du Parti Québécois de 1971 à 1973 et candidat de ce parti dans Mercier en 1970.

Monsieur Bourgault est professeur au département des communications de l'Université du Québec à Montréal depuis 1976. Il a été animateur de télévision et de radio et a effectué de nombreuses chroniques, des analyses et a été commentateur politique dans divers médias. Comme journaliste de la presse écrite, monsieur Bourgault a été Grand reporter au journal La Presse de 1962 à 1965 et directeur de l'hebdomadaire Point de mire de 1969 à 1971. Il a été collaborateur à Nous, The Gazette, au Devoir et au Globe and Mail. Il est chroniqueur au Journal de Montréal et au Journal de Québec depuis 1996.

La cérémonie s'est déroulée lors du congrès annuel de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec qui se tient actuellement à l'hôtel Loews Le Concorde, à Québec.

Vers le haut