Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Le Conseil de la langue française décerne le prix Raymond-Charette 2000 à madame Michaëlle Jean, journaliste

2000-11-18

Québec, le 18 novembre 2000. - Le Conseil de la langue française (CLF) a décerné cette année le prix Raymond-Charette 2000 à madame Michaëlle Jean, journaliste, « pour sa maîtrise exemplaire du français, pour la richesse et l'élégance de son vocabulaire, pour la rigueur, la précision et la clarté de sa langue, et pour les qualités exceptionnelles dont elle fait preuve dans l'exercice de sa profession de journaliste. » C'est en ces termes que madame Nadia Brédimas-Assimopoulos, présidente du CLF, a rendu hommage à la lauréate du prix Raymond-Charette 2000, madame Michaëlle Jean.

Le prix Raymond-Charette est décerné chaque année par le CLF à un journaliste québécois de la presse électronique pour sa contribution exemplaire à la diffusion d'un français de qualité.

Après des études au Québec et en Italie, madame Jean a collaboré au magazine québécois Parole Métèque et effectué une première expérience en documentaire avec l'Office national du film du Canada pour le film Haïti, nous sommes là, Ayiti nou la (1987) en coproduction avec l'émission Le Point de Radio-Canada.

Depuis 1988, Michaëlle Jean travaille comme journaliste à la télévision de Radio-Canada et collabore aux émissions Actuel, Montréal ce soir, Visages et, de 1992 à 1995, elle se joint à l'équipe du magazine télévisé Le Point.

En 1995, Michaëlle Jean devient journaliste-présentatrice au Réseau de l'information de Radio-Canada (RDI), première chaîne francophone d'information continue en Amérique du Nord.

Parmi de nombreuses distinctions, Michaëlle Jean a reçu le prix « Galaxi programmation » 2000 de l'Association canadienne des télévisions pour la meilleure émission et la meilleure prestation à l'écran. Elle a été choisie comme l'une des Femmes de l'année 1998 par le magazine Elle Québec et elle a été reconnue Femme de Mérite en communication par le YWCA en 1998.

La cérémonie s'est déroulée dans le cadre du congrès de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec qui se tient actuellement à l'hôtel Loews Le Concorde, à Québec.

Vers le haut