Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Le Conseil supérieur de la langue française dévoile les lauréates de ses prix médias 2011

2011-11-25

Québec, le samedi 26 novembre 2011. — Le Conseil supérieur de la langue française dévoile ce soir le nom des lauréates 2011 de ses prix médias : Michèle Ouimet, journaliste au quotidien La Presse, remporte le prix Jules-Fournier, alors que Marie-Pier Elie, journaliste pigiste, remporte le prix Raymond-Charette. 


Le prix Jules-Fournier est décerné annuellement à un journaliste de la presse écrite en reconnaissance de la qualité de ses écrits. Le prix Raymond-Charette est remis à un journaliste de la presse électronique pour sa contribution exemplaire à la diffusion d'un français de qualité.

Michèle Ouimet, lauréate 2011 du prix Jules-Fournier


Michèle Ouimet a su se démarquer par son écriture limpide ainsi que par sa force d'évocation, grâce auxquelles elle a livré des textes bouleversants qui n'ont laissé personne indifférent. Elle a su rendre ses sujets vivants, aller au-delà de la simple rencontre et des apparences. Les jurés ont salué son style original, de même que sa plume précise et économe.

Madame Ouimet est détentrice d'un baccalauréat en histoire de l'Université de Montréal et d'une maîtrise en histoire de l'UQAM. Au cours de sa carrière, elle a travaillé comme recherchiste à Télé-Québec et comme journaliste à la télévision de Radio-Canada. Depuis 1989, elle travaille comme journaliste à La Presse.

Marie-Pier Elie, lauréate 2011 du prix Raymond-Charette


Les membres du jury ont été impressionnés par les talents de vulgarisatrice et l'éloquence de Marie-Pier Elie, qui lui permettent de toucher un large public. Ses phrases courtes et directes de même que sa précision et sa constance ont été saluées par le jury. Communicatrice au style élégant et accrocheur, madame Elie sait construire des images intéressantes et n'hésite pas à renverser les modèles de présentation habituels pour capter l'attention de son public et susciter l'intérêt, même pour des sujets parfois plus arides.

Bachelière en communication, profil journalisme, à l'UQAM, Marie-Pier Elie a travaillé dans plusieurs médias au fil des ans. On l'a vue comme chroniqueuse à l'émission Bazzo.tv et à La revanche des Nerdz à ZTélé. Elle a été journaliste, recherchiste, rédactrice ou scénariste pour Clin d’œilVoirLes DébrouillardsL'Actualité, la Société Radio-Canada et plusieurs maisons de production. Présentement, elle travaille comme journaliste au Code Chastenay à Télé-Québec, au magazine Québec Science et au magazine La Recherche, tout en étant mentor pour la World Federation of Science Journalists.


Les deux prix sont remis ce samedi 26 novembre, lors du congrès de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, qui se tient cette année à Québec. Les prix sont accompagnés d'une bourse de 2000 $.

Pour plus d'information sur les prix médias, visitez le site du Conseil supérieur de la langue française.

Vers le haut