Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Le ministre des Relations intergouvernementales canadiennes du Québec décerne l'Ordre des francophones d'Amérique 1996-1997 à quatre personnalités

1997-03-14

Québec, le 14 mars 1997. - À l'occasion d'une cérémonie qui s'est déroulée aujourd'hui sous la présidence d'honneur du ministre des Relations intergouvernementales canadiennes, monsieur Jacques Brassard, et de la présidente du Conseil de la langue française, madame Nadia Brédimas-Assimopoulos, les insignes de l'Ordre des francophones d'Amérique ont été remis à quatre personnalités de la francophonie.

La cérémonie, offerte par le Musée de la Civilisation, le Conseil de la langue française et le Forum francophone de concertation qui tient sa première rencontre à Québec, s'est déroulée au Musée de la Civilisation..

Institué en 1978 par l'ex-premier ministre du Québec, monsieur René Lévesque, l'Ordre des francophones est décerné chaque année par le Conseil de la langue française. Cette distinction a pour but de reconnaître les mérites de personnes qui se consacrent, ou qui se sont consacrées, au maintien et à l'épanouissement du français en Amérique et qui ont accordé leur soutien à l'essor de la vie française en Amérique et ailleurs dans le monde.

 

Récipiendaires de l'Ordre des francophones d'Amérique pour 1996-1997

Pour l'Acadie, madame Edith Comeau-Tufts

Madame Comeau-Tufts vient de la Nouvelle-Écosse. Mère de quinze enfants, elle est reconnue dans toute la province pour le dynamisme incomparable qu'elle déploie dans la mission qu'elle s'est donnée de transmettre la culture française et acadienne à une multitude de groupes. C'est une communicatrice née qui donne de nombreuses conférences, en particulier dans le milieu scolaire. Elle a été membre du Conseil consultatif de la situation de la femme en Nouvelle-Écosse, vice-présidente du Conseil d'administration de l'Université Sainte-Anne et secrétaire du même conseil. En 1986, elle est devenue membre du Comité culturel de la Fédération des Festivals acadiens.

Pour le Québec, monsieur Dean Louder

Monsieur Louder est un géographe et un enseignant spécialiste de l'Amérique française. Il a publié de nombreux ouvrages largement diffusés sur la présence française en Amérique. Il déploie une activité peu commune pour organiser des séminaires sur cette question ainsi que des voyages d'étudiants dans les diverses communautés francophones d'Amérique. Dans le cercle des géographes, il est reconnu comme le spécialiste de l'Amérique française et les cartes du fait français en Amérique qu'il a réalisées avec son collègue Waddell ont été grandement diffusées. L'atlas sur la culture nord-américaine qu'il a préparé avec Zelinski est un outil obligé de l'enseignement de la géographie culturelle au Canada et aux États-Unis.

Pour l'Ontario et l'Ouest canadien, monsieur Jean-Marc Dalpé

Monsieur Dalpé est cofondateur du Théâtre de la Vieille où il a créé et joué plusieurs spectacles importants. C'est un artiste multidisciplinaire, autant créateur qu'acteur et très apprécié du public franco-ontarien. Sa pièce Le Chien, qui lui a mérité le prix du Gouverneur général du Canada, a été jouée dans de nombreuses villes canadiennes, de même qu'en France. D'autres pièces ont été jouées au Stratford Festival, à Toronto, Ottawa, Sudbury, Moncton, Montréal et Bruxelles. Depuis 1966, il enseigne l'écriture dramatique à l'École nationale de théâtre. Aussi auteur de recueils de poésie, il est un créateur important de sa génération, et il contribue largement à la diffusion et à la vitalité de l'écriture poétique et théâtrale franco-ontarienne.

Pour les Amériques, madame Laura López

Professeure de littératures francophones à l'Université nationale autonome de Mexico, madame López a publié de nombreux articles, des anthologies des littératures francophones d'Europe, du Québec, de la Louisiane, des Antilles et d'Afrique. Elle contribue à la traduction en espagnol de plusieurs auteurs francophones, travaille souvent comme organisatrice et conférencière à l'élaboration de séminaires thématiques sur la culture et des littératures francophones. Active autant au sein des institutions universitaires mexicaines qu'au sein des institutions nord-américaines, européennes et asiatiques, elle est aussi l'instigatrice de la création à Mexico du Centre de documentation des littératures francophones au Mexique. Elle a assumé la présidence de plusieurs organisations panfrancophones et elle est récipiendaire de nombreux prix et distinctions.

Les insignes de l'Ordre sont constitués d'une fleur de lys montée en boutonnière et d'une médaille de bronze gravée au nom du récipiendaire. Un parchemin signé par le premier ministre, par la ministre responsable de l'application de la Charte de la langue française et par la présidente du Conseil de la langue française est aussi remis à chacun des récipiendaires.

Vers le haut