Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

L'Ordre des francophones d'Amérique et le Prix du 3-Juillet-1608 2003 sont remis par madame Nadia Brédimas-Assimopoulos, présidente du Conseil supérieur de la langue française

2003-03-19

Québec, le 19 mars 2003. - La présidente de l'Ordre des francophones d'Amérique et présidente du Conseil supérieur de la langue française, madame Nadia Brédimas-Assimopoulos, a présidé ce soir, au Salon rouge de l'Assemblée nationale du Québec, la cérémonie de remise des insignes de l'Ordre des francophones d'Amérique et du Prix du 3-Juillet-1608.

Sept personnalités ont alors été décorées de l'Ordre des francophones d'Amérique, sous les yeux de plus de deux cents invités : pour le Québec, messieurs Antoine Ayoub, professeur titulaire à l'Université Laval, et Antoine Del Busso, directeur général des Presses de l'Université de Montréal et directeur général des Éditions Fides, pour l'Acadie, monsieur Euclide Chiasson, président de la Société nationale de l'Acadie, pour l'Ontario, madame Linda Savard, présidente-directrice générale de la Chambre de commerce de cette province, pour l'Ouest canadien, madame France Levasseur-Ouimet, professeure titulaire à la Faculté Saint-Jean (University of Alberta), et, pour les Amériques, madame Myrna Delson-Karan, professeure de français et de littérature québécoise à Fordham University, dans l'État de New York. Quant à monsieur Pierre Messmer, Chancelier de l'Institut de France et ancien premier ministre de la France, il recevra les insignes de l'Ordre des francophones d'Amérique au cours d'une cérémonie qui aura lieu à Paris. Par ailleurs, le Prix du 3-Juillet-1608 a été décerné à l'Association pour le soutien et l'usage de la langue française (ASULF), dont le président et fondateur est monsieur Robert Auclair.

Le Conseil de la langue française, devenu le Conseil supérieur de la langue française le 1er octobre 2002, a institué l'Ordre des francophones d'Amérique, le 3 juillet 1978, en même temps que le Prix du 3-Juillet-1608. L'Ordre est une haute distinction, décernée annuellement, qui a pour objet de reconnaître les mérites de personnes qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue de l'Amérique française. Quant au Prix du 3-Juillet-1608, il commémore la fondation de Québec par Samuel de Champlain et rappelle l'importance historique de la Ville de Québec pour les francophones d'Amérique. Par ce prix, le Conseil supérieur de la langue française veut rendre hommage à la persévérance, à la vitalité et au dynamisme d'un organisme oeuvrant en Amérique du Nord pour les services exceptionnels rendus à une collectivité de langue française et à l'ensemble de la francophonie nord-américaine.

Annexe

Ordre des francophones d'Amérique

Monsieur Antoine Ayoub, Québec

Monsieur Antoine Ayoub est professeur titulaire à l'Université Laval. Depuis au-delà de trente ans, les contributions de monsieur Ayoub au rayonnement de la langue française ont été exceptionnelles. D'une grande compétence professionnelle dans un secteur de l'activité économique où l'anglais domine largement, il s'est démarqué par sa lutte constante pour la défense du français. Il a fondé, notamment, un centre de recherche universitaire, un séminaire d'économie pétrolière et des colloques internationaux dont l'un des objectifs est le renforcement de la contribution du Québec à la francophonie. Monsieur Ayoub a été président du conseil d'administration de la Société d'initiative pétrolière (SOQUIP).

Monsieur Antoine Del Busso, Québec

Monsieur Antoine Del Busso est directeur général des Presses de l'Université de Montréal et directeur général des Éditions Fides. À travers ses activités d'éditeur et d'administrateur d'organismes, monsieur Del Busso a contribué à assurer le développement et l'épanouissement d'une édition de langue française de qualité au Québec. Le nombre important de volumes qu'il a édités dans les domaines de l'histoire et du patrimoine québécois, de sa langue et de sa littérature témoigne éloquemment de sa passion pour la langue française.

Monsieur Euclide Chiasson, Acadie

Monsieur Euclide Chiasson est président de la Société nationale de l'Acadie. Sa carrière a été marquée par un engagement profond dans le développement économique, social, culturel et politique du peuple acadien. Il contribue activement, par son action, au rapprochement entre les peuples francophones d'Amérique. Il a été très actif au sein du conseil d'administration de plusieurs associations et institutions, notamment au Réseau acadien de solidarité internationale et au Conseil canadien pour la coopération internationale.

Madame Linda Savard, Ontario

Madame Linda Savard est présidente-directrice générale de la Chambre économique de l'Ontario. Francophone passionnée et influente, elle a contribué de multiples façons, par son esprit d'initiative et son action dynamique dans le monde des affaires ontarien, au maintien et à l'épanouissement de la langue française en Ontario. Madame Savard a ainsi établi des liens avec les différentes forces économiques de l'Ontario, en particulier avec les collèges communautaires de langue française, le mouvement coopératif et les organismes de jeunes, pour sensibiliser les francophones à la nécessité de s'affirmer davantage en français dans le domaine des affaires.

Madame France Levasseur-Ouimet, Ouest canadien

Madame France Levasseur-Ouimet est professeure titulaire à la Faculté Saint-Jean (University of Alberta). La communauté francophone de l'Alberta reconnaît en elle, non seulement un pilier de la défense de ses droits, mais aussi de la mise en œuvre de stratégies visant à donner un plus grand dynamisme à la langue française, à la culture et à l'identité des francophones en Alberta. En tant que présidente de l'Association canadienne-française de l'Alberta, elle a contribué d'une façon extrêmement habile à la résolution délicate de l'épineuse question de la gestion scolaire en Alberta.

Madame Myrna Delson-Karan, Amériques

Madame Myrna Delson-Karan est professeure de français et de littérature québécoise à Fordham University, New York. Par son dévouement et son amour de la langue, elle est une représentante distinguée des créateurs et des créatrices du Québec, particulièrement dans la promotion de l'étude de la littérature et de la civilisation québécoise. En 1996, le Conseil International d'études francophones lui a décerné le Certificat d'Honneur Maurice Cagnon en reconnaissance d'une contribution exceptionnelle à la promotion de la cause du Québec et des études francophones dans le monde.

Monsieur Pierre Messmer, Autres continents

Monsieur Pierre Messmer a participé d'une façon exemplaire à l'oeuvre d'émancipation du Québec contemporain. Comme membre du gouvernement français, il a soutenu la mise en place de la politique de la France à cet égard. En tant que premier ministre, il a veillé à ce que cette politique s'inscrive dans la permanence de façon à en faire bénéficier l'ensemble de l'Amérique d'expression française. Élu à l'Académie française en 1999, il a été nommé Chancelier de l'Institut de France et Secrétaire perpétuel de l'Académie des Sciences Morales et Politiques.

 

Prix du 3-Juillet-1608

Association pour le soutien et l'usage de la langue française (ASULF)

Depuis sa fondation en 1986, cette association a contribué de façon concrète au développement et au rayonnement d'une langue de qualité au sein de la collectivité québécoise et, plus particulièrement, dans les milieux de travail. Tout au long des années que l'ASULF a consacrées à la défense de la langue française au Québec, elle n'a cessé de promouvoir la qualité linguistique de la langue publique, c'est-à-dire celle du législateur, de l'administration, des médias, des entreprises, des associations et de la publicité.

À ce titre, l'ASULF a multiplié les interventions afin de bannir les anglicismes de même que les dénominations fautives. Elle vise en outre à s'assurer de la mise en pratique des recommandations et des avis publiés à la Gazette Officielle du Gouvernement du Québec.

Vers le haut