Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Maurice Henrie, un auteur d'Ottawa, en lice pour le prix littéraire Émile-Ollivier 2009

2009-05-29

Québec, le 29 mai 2009. ? Le Conseil supérieur de la langue française du Québec annonce la nomination de monsieur Maurice Henrie, auteur résidant à Ottawa, à titre de finaliste pour le prix littéraire Émile-Ollivier pour son essai Esprit de sel.

Ainsi que le précisent les Éditions Prise de parole, « le douzième ouvrage de Maurice Henrie se présente comme un carnet de réflexions détendues portées par l'humeur du moment et l'esprit d'un homme de lettres ».

Le jury a noté que l'essai Esprit de sel « se distingue par sa forme d'écriture émouvante et pleine de maturité. L'auteur est habité par une recherche intérieure qui se révèle en très étroite correspondance avec son écriture. La langue de l'écrivain est belle et contribue à former un ensemble magnifique dont certains passages dénotent l'influence de Montaigne ».

Natif de Rockland, dans l'Est ontarien, Maurice Henrie a rédigé une thèse de doctorat sur André Gide avant d'étudier la pédagogie à l'Université de Toronto. Ses œuvres lui ont valu plusieurs distinctions. Il a ainsi remporté le Concours des lecteurs de Radio-Canada Ontario et a reçu le prix Ottawa-Carleton, le Grand Prix du Salon du livre de Toronto et le Prix Trillium. Ses textes ont été traduits en anglais et en espagnol.
Deux autres auteurs canadiens hors Québec sont en lice :

  •   Monsieur David Lonergan, Moncton, Tintamarre. Chroniques de littérature dans l'Acadie d'aujourd'hui, Éditions Prise de parole.
  •   Monsieur Daniel Marchildon, Penetanguishene, L'eau de vie (Uisge beatha), Éditions David.

Le nom du lauréat sera dévoilé le 30 septembre prochain, au cours d'une cérémonie où l'on remettra également les insignes de l'Ordre des francophones d'Amérique et le Prix du 3-Juillet-1608.

Le prix littéraire Émile-Ollivier a été créé à l'occasion du Forum de la francophonie, le 1er mai 2004, en collaboration avec le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes. En récompensant une œuvre (roman, nouvelle, récit, essai) publiée en français par une maison d'édition canadienne de l'extérieur du Québec, il témoigne de l'importance de la création littéraire et de la maîtrise de la langue française dans la vie culturelle des francophones.

Tous les détails sur les critères de sélection et les lauréats antérieurs sont accessibles dans la section Prix littéraire Émile-Ollivier de Prix et distinctions du site Web du CSLF.

Vers le haut