Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Mélanie Saint-Hilaire, journaliste pigiste, lauréate du prix Jules-Fournier 2010

2010-11-29

Québec, le samedi 27 novembre 2010. - Le Conseil supérieur de la langue française a décerné le prix Jules-Fournier 2010 à madame Mélanie Saint-Hilaire, journaliste pigiste. Le prix lui a été remis lors du gala du Congrès annuel de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, qui se déroulait le 27 novembre 2010 à l'agora Hydro-Québec du Cœur des sciences de l'Université du Québec à Montréal.

Qualifiée par le jury de véritable artiste de la presse écrite, la journaliste a été retenue pour son vocabulaire juste et précis alliant simplicité et originalité, pour son style accrocheur et sa grande rigueur journalistique ainsi que pour son habileté à toucher des publics remarquablement variés. Le prix Jules-Fournier se compose d'une bourse de cinq mille dollars et d'un parchemin calligraphié.

Mélanie Saint-Hilaire a étudié en littératures allemande et anglaise à l'Université Laval et à l'Université libre de Berlin. En 1999, elle choisit de s'orienter vers le journalisme. Après un stage prolongé au quotidien Le Soleil, elle trouve sa place dans la presse magazine. Depuis plus de douze ans, elle collabore régulièrement à plusieurs publications québécoises, dont L'actualité, Québec Science, Sélection du Reader's Digest et Châtelaine.

Le prix Jules-Fournier du Conseil supérieur de la langue française est décerné depuis trente ans à un journaliste des médias écrits québécois pour sa contribution exemplaire à la diffusion d'un français de qualité.

Pour plus d'information, consultez la section Prix médias de Prix et distinctions.

Vers le haut