Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Remise de l'Ordre des francophones d'Amérique et du Prix du 3-Juillet-1608 2005

2005-03-16

Québec, le 15 mars 2005. - « Le Conseil supérieur de la langue française décerne l'Ordre des francophones d'Amérique et le Prix du 3-Juillet-1608 afin de reconnaître l'engagement exemplaire de femmes et d'hommes qui, dans leur milieu respectif, travaillent au maintien et à l'épanouissement de la langue et de la culture de l'Amérique française. »

C'est en ces termes que la présidente du Conseil supérieur de la langue française, madame Nadia Brédimas-Assimopoulos, qui est également présidente de l'Ordre des francophones d'Amérique, a remis l'Ordre et le Prix, ce soir, au cours d'une cérémonie à l'Assemblée nationale du Québec. L'événement, qui réunissait plus de deux cents invités, s'est déroulé sous la présidence d'honneur de la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Charte de la langue française, madame Line Beauchamp, en présence du maire suppléant de la Ville de Québec, monsieur Jacques Joli-Cœur.

L'Ordre des francophones d'Amérique a été décerné à sept personnalités : pour l'Acadie, monsieur Louis J. Robichaud (à titre posthume), premier ministre du Nouveau-Brunswick de 1960 à 1970; pour le Québec, monsieur Claude Poirier, professeur de linguistique française et chercheur à l'Université Laval depuis 1975 ainsi que madame Esther Taillon, secrétaire trésorière et vice-présidente de l'Association pour le soutien et l'usage de la langue française de 1988 à 2002; pour l'Ontario, monsieur Jean-Pierre Pichette, directeur du Département de folklore et ethnologie de l'Université de Sudbury de 1983 à 2004 et professeur à cette université depuis 1981; pour l'Ouest canadien, monsieur Louis Allain, directeur de l'école communautaire Aurèle-Lemoine à Saint-Laurent, au Manitoba, depuis 1994; pour les Amériques, monsieur Marc V. Levine, professeur d'histoire et directeur du Centre d'études politiques Canada—États-Unis à l'Université du Wisconsin, à Milwaukee, et, pour les autres continents, monsieur Filippe Savadogo, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso en France et délégué permanent auprès de l'UNESCO.

Le Prix du 3-Juillet-1608, pour sa part, a été attribué à l'American Council for Québec Studies. Le vice-président de cet organisme, monsieur Raymond J. Pelletier, était présent pour recevoir le Prix.

Par ailleurs, madame Line Beauchamp, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de l'application de la Charte de la langue française, a déposé, cet après-midi, une motion de félicitations à l'Assemblée nationale en l'honneur des récipiendaires de l'Ordre des francophones d'Amérique et du lauréat du Prix du 3-Juillet-1608. La ministre a déclaré à cette occasion : « Que l'Assemblée nationale félicite les récipiendaires 2005 de l'Ordre des francophones d'Amérique ainsi que du Prix du 3-Juillet-1608. Leur engagement exemplaire et leur apport exceptionnel au dynamisme et au rayonnement de la langue française en Amérique du Nord méritent pleinement notre admiration et notre reconnaissance. »

Le Conseil supérieur de la langue française remet l'Ordre des francophones d'Amérique et le Prix du 3-Juillet-1608 depuis 27 ans. L'Ordre est considéré comme une haute distinction dans le monde de la francophonie et le Prix commémore la fondation de Québec par Samuel de Champlain, tout en rappelant l'importance historique de la ville de Québec pour les francophones d'Amérique.

ANNEXE

Notes biographiques des récipiendaires 2005 de l'Ordre des francophones d'Amérique et du Prix du 3-Juillet-1608

Monsieur Claude Poirier, Québec
Professeur de linguistique française et chercheur à l'Université Laval depuis 1975, monsieur Poirier contribue depuis de nombreuses années à enrichir le lexique et à approfondir notre connaissance des sources du français en usage au Québec. Il est directeur, depuis 1983, de l'équipe du Trésor de la langue française au Québec, dont les recherches ont exercé une influence décisive sur les travaux de lexicologie sur la francophonie en Amérique du Nord. Il est responsable scientifique du Dictionnaire historique du français québécois, monographies lexicographiques de québécismes.

Madame Esther Taillon, Québec
Secrétaire trésorière et vice-présidente de l'Association pour le soutien et l'usage de la langue française (1988-2002), madame Taillon a été directrice générale du Conseil de la vie française en Amérique, dont elle a été la coordonnatrice des Fêtes du cinquantenaire. Elle a mis sur pied et coordonné la Table de concertation de la Francophonie, laquelle est à l'origine de la Semaine internationale de la Francophonie au Québec. En tant que représentante des organismes communautaires à l'Office québécois de la langue française, elle a participé à la création de la Francofête.

Monsieur Louis J. Robichaud, Acadie
Premier ministre du Nouveau-Brunswick de 1960 à 1970, monsieur Robichaud a été le premier Acadien élu à ce poste et le premier à être nommé sénateur. Il a fait adopter la Loi sur les langues officielles dans sa province et contribué à la mise sur pied d'un réseau scolaire francophone de même qu'à la création de l'université francophone de Moncton. Ardent défenseur de la langue française, son rôle a été déterminant pour l'avenir des francophones du Nouveau-Brunswick. Il a marqué si profondément sa province que son souvenir demeurera toujours vivant dans la mémoire de son peuple. Il est décédé le 6 janvier 2005. Le Conseil supérieur de la langue française lui décerne l'Ordre des francophones d'Amérique à titre posthume.

Monsieur Jean-Pierre Pichette, Ontario
Directeur du Département de folklore et ethnologie de l'Université de Sudbury de 1983 à 2004 et professeur à cette université depuis 1981, monsieur Pichette a développé à un haut niveau la recherche sur l'ethnologie des francophones en Amérique du Nord, qu'il s'est employé à faire connaître tant au Canada qu'en Europe. Il a fondé les archives de folklore de l'Université de Sudbury. Il est actuellement rédacteur en chef de la revue Rabaska, première revue d'ethnologie de l'Amérique française. Spécialiste du conte populaire, du folklore et du patrimoine culturel, il est l'auteur du Répertoire ethnologique de l'Ontario français.

Monsieur Louis Allain, Ouest canadien
Directeur de l'école communautaire Aurèle-Lemoine à Saint-Laurent, au Manitoba, depuis 1994, monsieur Allain est reconnu pour son dévouement inlassable et son profond engagement dans sa communauté. Son action s'inscrit dans un plan global de développement du milieu et ne se limite pas aux domaines de la santé, du tourisme, du développement économique ou de l'éducation. Il a exercé sa créativité en mettant tout en œuvre pour assurer la vitalité de la communauté francophone du Manitoba et éviter ainsi son assimilation.

Monsieur Marc V. Levine, Amériques
Professeur d'histoire et directeur du Centre d'études politiques Canada—États-Unis à l'Université du Wisconsin, à Milwaukee, monsieur Levine est un observateur attentif de la situation linguistique du Québec. Il s'est surtout fait connaître par ses travaux scientifiques sur la politique linguistique du Québec et il a participé aux débats qui animent la scène linguistique au Québec depuis quelques décennies. Son œuvre magistrale, La Reconquête de Montréal, constitue l'étude la plus complète jamais publiée sur la réappropriation de Montréal par la communauté francophone.

Monsieur Filippe Savadogo, Autres continents
Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso en France et délégué permanent auprès de l'UNESCO, monsieur Savadogo est également représentant personnel du président de son pays au Conseil permanent de la Francophonie. Personnalité marquante de la Francophonie, il a joué un rôle de premier plan dans le développement de la coopération culturelle entre son pays et le Québec. En 1984, il signait à Montréal une entente de jumelage avec le Festival Vues d'Afrique alors qu'il était secrétaire général du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO).

Description du lauréat du Prix du 3-Juillet-1608

American Council for Québec Studies
L'American Council for Québec Studies, organisme sans but lucratif, regroupe des professeurs et des chercheurs de plusieurs disciplines qui manifestent une véritable passion pour le Québec dans des domaines tels que l'histoire, la littérature, les sciences politiques, la sociologie, l'économie, la linguistique et la culture. Sa contribution au développement des études sur le Québec à l'étranger se caractérise d'abord par la tenue de grands congrès internationaux et, ensuite, par la publication de la revue bilingue Québec Studies, qui participe au rayonnement de la langue française et de la culture francophone en faisant connaître les écrivains et les artistes du Québec. L'organisme est situé à Orono, dans le Maine, aux États-Unis

Vers le haut