Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Valérie Borde, vulgarisatrice scientifique et collaboratrice à L'actualité, reçoit le prix Jules-Fournier 2007

2007-11-24

Québec, le samedi 24 novembre 2007. - Le Conseil supérieur de la langue française (CSLF) a décerné le prix Jules-Fournier à madame Valérie Borde, vulgarisatrice scientifique et collaboratrice à L'actualité. Le président du CSLF, monsieur Conrad Ouellon, a souligné les raisons qui ont motivé le choix du jury, soit « l'utilisation d'un vocabulaire à la fois riche et accessible », et un « style accrocheur et créatif, continuellement réinventé ». Le jury a également été impressionné par « son talent à vulgariser avec rigueur des sujets scientifiques variés ». Le président lui a remis une bourse de 5000 $ et un parchemin calligraphié pendant le gala du congrès annuel de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, qui se tient au Château Frontenac.

Née à Dijon, madame Borde est diplômée de l'École nationale supérieure de chimie de Paris et titulaire d'un diplôme d'études approfondies en information et communication scientifique de l'Université Paris VII. Elle a d'abord travaillé pour des magazines scientifiques à Paris avant de s'installer à son compte, à Québec, en 1993. Depuis 1989, elle a publié plus de 700 reportages, enquêtes, portraits ou entrevues dans des magazines français et québécois. Après avoir collaboré à Québec Science, Découvrir, La Gazette des femmes, La Recherche et Science et vie, entre autres, elle écrit maintenant surtout pour la revue L'actualité. Elle a aussi enseigné l'écriture pour magazines et la vulgarisation à des étudiants de l'Université Laval, à des chercheurs et à des fonctionnaires.

Le prix Jules-Fournier du CSLF est décerné, depuis vingt-sept ans, à un membre de la communauté journalistique de la presse écrite québécoise, pour sa contribution exemplaire à la diffusion d'un français de qualité.

Vers le haut