Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Yves Boisvert et Jean-François Lépine, lauréats 2012 des prix médias du Conseil supérieur de la langue française

2012-11-17

Québec, le samedi 17 novembre 2012. – Le Conseil supérieur de la langue française dévoilera ce soir les noms des lauréats 2012 de ses prix médias : Yves Boisvert, journaliste au quotidien La Presse, remporte le prix Jules-Fournier, alors que Jean-François Lépine, journaliste à la télévision de Radio-Canada, remporte le prix Raymond-Charette.

Le prix Jules-Fournier est décerné annuellement à un journaliste de la presse écrite en reconnaissance de la qualité de ses écrits. Le prix Raymond-Charette est remis à un journaliste de la presse électronique pour sa contribution exemplaire à la diffusion d’un français de qualité.

Yves Boisvert, lauréat 2012 du prix Jules-Fournier

Monsieur Boisvert a su se démarquer par son écriture vivante et efficace, qui allie la maîtrise du français et le style journalistique. Sa voix singulière, qui s’impose au Québec, et son habileté à décrire des événements humains avec rythme et style ont également convaincu les membres du jury.

Détenteur d’un certificat en études françaises et d’un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal, monsieur Boisvert travaille à La Presse depuis 1988, où il est chroniqueur depuis 2000. Il a également remporté deux prix canadiens de journalisme, en 2005 et 2009, en plus du prix Judith-Jasmin en 2009.

Jean-François Lépine, lauréat 2012 du prix Raymond-Charette

Les membres du jury ont décerné ce prix à monsieur Lépine pour son rôle de modèle dans l’utilisation d’un français québécois soutenu. Ils voulaient également souligner la constante qualité de son français, qu’il intervienne à titre d’animateur, de reporter ou d’analyste.

Monsieur Lépine est détenteur de deux baccalauréats, d’un certificat en journalisme et d’une maîtrise en science politique. Après avoir commencé sa carrière à la radio de Radio-Canada en 1971, il est passé à la télévision de Radio-Canada en 1978, comme journaliste au bureau parlementaire de Québec puis comme correspondant à l’étranger, à Pékin, à Paris et à Jérusalem. Il a par la suite animé les émissions Enjeux, Le Point et Zone libre, et est à la barre d’Une heure sur terre depuis 2007.

Les deux prix seront remis ce samedi 17 novembre, lors du congrès de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, qui se tient cette année à Saint-Sauveur. Les prix sont accompagnés d’une bourse de 2000 $.

Pour plus d’information sur les prix médias, visitez le site du Conseil supérieur de la langue française, au www.cslf.gouv.qc.ca.

– 30 –

Source : Conseil supérieur de la langue française
Renseignements : Bryan St-Louis, responsable des communications
Téléphone : 418 646-1128
Courriel : bryan.st-louis@cslf.gouv.qc.ca

Vers le haut