Accéder au contenu principal
Les oeuvres de création et le français au Québec

Les oeuvres de création et le français au Québec

Actes du Congrès Langue et société au Québec
Tome 3


Résumé de la publication


Une quarantaine de conférenciers se sont penchés sur l'état des œuvres de création au Québec.

Dans la conférence d'ouverture, Victor-Lévy Beaulieu brosse un tableau plutôt pessimiste et négatif des productions littéraires. De son côté, Mira Falardeau s'interroge sur les raisons historiques qui expliquent la faiblesse de la BD québécoise.

Avec un humour vitriolique, Viateur Beaupré accuse les téléromans « d'anesthésier tout sentiment critique, de ramollir les colonnes vertébrales en boudins de guimauve » et de vouloir faire des Québécois un peuple « débile et flasque ».

D'autres textes analysent la chanson, qui a contribué puissamment à définir l'homme d'ici, la poésie, le théâtre, la science-fiction, sans oublier la littérature enfantine, les productions des communautés culturelles, etc.

Parmi les écrivains, créateurs et créatrices qui ont pris part à ces débats, citons Suzanne Paradis, Louky Bersianik, Suzanne Lamy, Marie Laberge, Nicole Brossard, Karel Ludvik, Elisabeth Vonarburg, Jean-Pierre April, Noël Audet, Gabrielle Poulin, Philippe Haeck, Jean-Pierre Guay, Henriette Major, Jean Royer et Gatien Lapointe, sans compter les grands critiques, professeurs et spécialistes.



Cette publication n'est pas disponible pour le moment dans la bibliothèque virtuelle.
Pour la consulter en ligne ou sur support papier, veuillez en faire la demande au Conseil supérieur de la langue française :
418 643-2740 ou cslf@cslf.gouv.qc.ca.

Retour