Accueil » Prix et distinctions » 

Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique est une décoration décernée annuellement depuis 1978 par le Conseil supérieur de la langue française. Cette distinction reconnaît les mérites de personnes qui se sont consacrées ou qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue française en Amérique, ou qui ont accordé leur soutien à l'essor de la vie française sur le continent américain.

Les insignes de l'Ordre sont constitués d'une médaille réalisée par un artiste québécois et d'une fleur de lys stylisée portée à la boutonnière, qui représente le symbole de l'Ordre. Les récipiendaires reçoivent également un parchemin calligraphié, signé par le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française ainsi que par le président du Conseil supérieur de la langue française, qui préside aussi l'Ordre des francophones d'Amérique.

Selon la qualité des dossiers reçus, jusqu'à sept récipiendaires peuvent être nommés annuellement, soit deux pour le Québec et les cinq autres pour l'Acadie des provinces de l'Atlantique, l'Ontario, l'Ouest canadien, les Amériques et les autres continents.

Voici la liste complète des récipiendaires de l'Ordre depuis 1978.

Photo de Lise Ouellette.
Lise Ouellette
Acadie

Diplômée de l'Université de Moncton, puis de l'Université de Montréal où elle a obtenu une maîtrise en sociologie, Lise Ouellette a consacré son engagement tant professionnel que communautaire à la mise en place d'outils de développement de l'Acadie et de la francophonie. Elle a assumé pendant sept ans la première direction de la Fédération des agriculteurs et agricultrices francophones du Nouveau-Brunswick, puis du Centre de conservation des sols et de l'eau de l'est du Canada. Son cheminement s'est poursuivi dans le nord d'Haïti, à la direction du partenariat Acadie-Haïti. De retour en Acadie, elle a été mandatée pour coordonner la mise sur pied de l'Institut de recherche sur les zones côtières à Shippagan, un outil majeur de développement économique régional. Sur le plan communautaire, Lise Ouellette a présidé la Société des Acadiens et Acadiennes du Nouveau-Brunswick et le Forum de concertation des organismes acadiens. Elle a par ailleurs occupé la vice-présidence de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada. Depuis 2004, elle assume la direction générale de l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick.