Accueil » Prix et distinctions » 

Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique est une décoration décernée annuellement depuis 1978 par le Conseil supérieur de la langue française. Cette distinction reconnaît les mérites de personnes qui se sont consacrées ou qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue française en Amérique, ou qui ont accordé leur soutien à l'essor de la vie française sur le continent américain.

Les insignes de l'Ordre sont constitués d'une médaille réalisée par un artiste québécois et d'une fleur de lys stylisée portée à la boutonnière, qui représente le symbole de l'Ordre. Les récipiendaires reçoivent également un parchemin calligraphié, signé par le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française ainsi que par le président du Conseil supérieur de la langue française, qui préside aussi l'Ordre des francophones d'Amérique.

Selon la qualité des dossiers reçus, jusqu'à sept récipiendaires peuvent être nommés annuellement, soit deux pour le Québec et les cinq autres pour l'Acadie des provinces de l'Atlantique, l'Ontario, l'Ouest canadien, les Amériques et les autres continents.

Voici la liste complète des récipiendaires de l'Ordre depuis 1978.

Photo de Samia I. Spencer.
Samia I. Spencer
Amériques

Samia I. Spencer est professeure de français à l'Université d'Auburn en Alabama, et consule honoraire de France en Alabama. Elle a publié plusieurs collectifs dont French Women and the Age of Enlightenment (Indiana University Press, 1984), et une encyclopédie en deux volumes, The French Enlightenment (Thomson Gale, 2005), tout en assurant la rédaction de la revue XVIII New Perspectives on the Eighteenth Century. Madame Spencer a découvert le Québec dans les années 1980. Elle a commencé par étudier la presse féminine québécoise, avant de consacrer plusieurs articles au développement de la langue française au Québec ainsi qu'aux députées et ministres québécoises. Dans ses récents écrits sur la francophonie, madame Spencer met l'accent sur l'immense travail de terrain qui s'est effectué au Québec pour le maintien du français. Sa dernière communication, intitulée Une révolution linguistique tranquille : la loi 101 a été présentée dans le cadre du premier Congrès international de l'Association indienne des études québécoises à Pondichéry (2010), et sera publiée dans les actes du colloque. Madame Spencer a été nommée Chevalier dans l'Ordre des Palmes académiques en 1990, et promue au rang d'Officier en 2003.