Accueil » Prix et distinctions » 

Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique est une décoration décernée annuellement depuis 1978 par le Conseil supérieur de la langue française. Cette distinction reconnaît les mérites de personnes qui se sont consacrées ou qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue française en Amérique, ou qui ont accordé leur soutien à l'essor de la vie française sur le continent américain.

Les insignes de l'Ordre sont constitués d'une médaille réalisée par un artiste québécois et d'une fleur de lys stylisée portée à la boutonnière, qui représente le symbole de l'Ordre. Les récipiendaires reçoivent également un parchemin calligraphié, signé par le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française ainsi que par le président du Conseil supérieur de la langue française, qui préside aussi l'Ordre des francophones d'Amérique.

Selon la qualité des dossiers reçus, jusqu'à sept récipiendaires peuvent être nommés annuellement, soit deux pour le Québec et les cinq autres pour l'Acadie des provinces de l'Atlantique, l'Ontario, l'Ouest canadien, les Amériques et les autres continents.

Voici la liste complète des récipiendaires de l'Ordre depuis 1978.

Photo de Françoise Enguehard.
Françoise Enguehard
Acadie

Dès son arrivée à Terre-Neuve dans les années 1970, madame Françoise Enguehard a contribué au développement et à l’épanouissement du milieu francophone de cette province. De 1978 à 1981, elle s’est notamment investie dans l’Association francophone de Saint-Jean. Elle s’est également consacrée pendant plus de 25 ans, et ce, de manière bénévole, à la lutte pour l’éducation en français. Après avoir travaillé en communication et comme journaliste pour la radio et la télévision de Radio-Canada, madame Enguehard a relevé le grand défi d’organiser, en 2004, les festivités entourant le 500e anniversaire de la présence française en Amérique et le 400e anniversaire de la fondation de l’Acadie. En juin 2006, après 30 années de bénévolat et une carrière bien remplie à défendre la francophonie canadienne en milieu minoritaire, elle a accepté la présidence de la Société nationale de l’Acadie, l’organisme porte-parole des Acadiens. En 2011, elle a été nommée chevalière de l’Ordre de la Pléiade. Elle est également femme de lettres, ayant publié en parallèle des romans pour les adultes et la jeunesse. À ce titre, elle a reçu le prix Henri-Queffélec en 2001 et, en 2010, le Prix des lecteurs de Radio-Canada, le prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie et une mention spéciale pour le prix littéraire Émile-Ollivier remis par le Conseil supérieur de la langue française. Aujourd’hui à la tête de Vivat Communications, une compagnie de communication et de relations publiques, madame Enguehard continue son action en Acadie et dans la francophonie.