Accueil » Prix et distinctions » 

Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique est une décoration décernée annuellement depuis 1978 par le Conseil supérieur de la langue française. Cette distinction reconnaît les mérites de personnes qui se sont consacrées ou qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue française en Amérique, ou qui ont accordé leur soutien à l'essor de la vie française sur le continent américain.

Les insignes de l'Ordre sont constitués d'une médaille et d'une fleur de lys stylisée portée à la boutonnière, qui représente le symbole de l'Ordre. Les récipiendaires reçoivent également un parchemin calligraphié, signé par le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la Langue française ainsi que par le président du Conseil supérieur de la langue française.

Sept récipiendaires sont nommés annuellement, soit deux pour le Québec et les cinq autres pour l'Acadie des provinces de l'Atlantique, l'Ontario, l'Ouest canadien, les Amériques et les autres continents.

Voici la liste complète des récipiendaires de l'Ordre depuis 1978.

Photo de Angélina Gionet.
Angélina Gionet
Ouest canadien

Avant de s’établir en Alberta, en 2006, Angélina Gionet a contribué à la progression des femmes francophones du Nouveau-Brunswick. Elle a poursuivi son œuvre dans l’ouest du Canada, tout en multipliant ses actions sur le terrain au service de différentes causes. Directrice de l’Association canadienne-française de l’Alberta, elle consacre ses efforts à répondre aux besoins concrets des francophones en enrichissant de multiples façons leur capacité de vivre et de s’épanouir dans leur propre langue. Par exemple, elle a mis sur pied une coopérative de services de garde à l’enfance, la seule de la région de Wood Buffalo à offrir des services en français de la pouponnière jusqu’au milieu scolaire, de même qu’un programme de cours en français sur la santé et la sécurité du travail, cours obligatoires pour accéder aux emplois du domaine pétrolier. Elle a de plus travaillé à l’offre d’ateliers dans les écoles anglophones de la région afin de mieux faire connaître la culture francophone aux petits Albertains. Que ce soit pour encourager les activités de la relève artistique francophone, pour accroître l’achat de livres en français à la bibliothèque municipale, pour développer des services de santé en français ou encore pour aider les entrepreneurs francophones à s’établir dans la région, madame Gionet sait comment bâtir des ponts entre les différents acteurs clés et défendre des causes qui profitent à l’ensemble de sa collectivité. En somme, tous les projets réalisés par madame Gionet permettent aux francophones de l’ouest du Canada d’enrichir leur qualité de vie grâce à un nombre accru de services en français dans des secteurs névralgiques comme ceux du travail et de la culture.