Accueil » Prix et distinctions » 

Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique est une décoration décernée annuellement depuis 1978 par le Conseil supérieur de la langue française. Cette distinction reconnaît les mérites de personnes qui se sont consacrées ou qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue française en Amérique, ou qui ont accordé leur soutien à l'essor de la vie française sur le continent américain.

Les insignes de l'Ordre sont constitués d'une médaille réalisée par un artiste québécois et d'une fleur de lys stylisée portée à la boutonnière, qui représente le symbole de l'Ordre. Les récipiendaires reçoivent également un parchemin calligraphié, signé par le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française ainsi que par le président du Conseil supérieur de la langue française, qui préside aussi l'Ordre des francophones d'Amérique.

Selon la qualité des dossiers reçus, jusqu'à sept récipiendaires peuvent être nommés annuellement, soit deux pour le Québec et les cinq autres pour l'Acadie des provinces de l'Atlantique, l'Ontario, l'Ouest canadien, les Amériques et les autres continents.

Voici la liste complète des récipiendaires de l'Ordre depuis 1978.

Photo de Georges Poirier
Georges Poirier
Autres continents

Journaliste et citoyen français, Georges Poirier consacre une grande partie de sa vie professionnelle à faire connaître, en France et dans l'espace francophone, les multiples composantes de la francophonie nord-américaine. En 1973-1974, il est coopérant à Montréal pour Informatech France-Québec, un organisme s'occupant d’un programme d'échanges franco-québécois en matière d'information scientifique et technique. À partir de ce moment, s'ajoutera à son intérêt pour la promotion de la langue française une passion pour la culture et la société québécoises.

Parallèlement à sa carrière de journaliste à Ouest-France, premier quotidien francophone au monde avec un tirage de plus de 750 000 exemplaires par jour, Georges Poirier s'investit, depuis 1985, au sein de l'Association France-Québec, qui l'a élu président national de 1992 à 1999.

Il est cofondateur du jumelage entre Laval, chef-lieu de la Mayenne, un département situé dans les Pays de la Loire, et Laval, troisième plus grande ville du Québec. Une activité phare du jumelage est la Dictée lavalloise que la cité mayennaise a étendu à ses autres villes jumelles francophones du Burkina Faso, de Bulgarie et de Roumanie.

Depuis trente ans, George Poirier est directeur bénévole de la revue France-Québec Mag, le seul magazine consacré entièrement aux relations franco-québécoises. Fin connaisseur du Québec, il a toujours le souci de présenter avec une grande habileté les divers enjeux liés à son développement politique, culturel et économique. En 2000, il devient aussi rédacteur et administrateur de la revue annuelle L'Année francophone internationale.

Conseiller municipal de Laval, France, depuis 2008, il a notamment eu la responsabilité du dossier des associations de la ville pendant six ans.

En février 2014, Georges Poirier recevait la médaille de l'Assemblée nationale du Québec pour son engagement à l'égard des relations franco-québécoises.