Accueil » Prix et distinctions » 

Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique est une décoration décernée annuellement depuis 1978 par le Conseil supérieur de la langue française. Cette distinction reconnaît les mérites de personnes qui se sont consacrées ou qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue française en Amérique, ou qui ont accordé leur soutien à l'essor de la vie française sur le continent américain.

Les insignes de l'Ordre sont constitués d'une médaille réalisée par un artiste québécois et d'une fleur de lys stylisée portée à la boutonnière, qui représente le symbole de l'Ordre. Les récipiendaires reçoivent également un parchemin calligraphié, signé par le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française ainsi que par le président du Conseil supérieur de la langue française, qui préside aussi l'Ordre des francophones d'Amérique.

Selon la qualité des dossiers reçus, jusqu'à sept récipiendaires peuvent être nommés annuellement, soit deux pour le Québec et les cinq autres pour l'Acadie des provinces de l'Atlantique, l'Ontario, l'Ouest canadien, les Amériques et les autres continents.

Voici la liste complète des récipiendaires de l'Ordre depuis 1978.

Photo de Loïc Depecker
Loïc Depecker
Autres pays

Ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de grammaire et professeur en sciences du langage à l'Université Paris-Sorbonne, Loïc Depecker est, depuis 2015, délégué général à la langue française et aux langues de France, poste-clé de la politique linguistique française et des actions officielles de l'État en matière d'aménagement linguistique et terminologique du français.

Spécialisé dans l'étude des vocabulaires scientifiques et techniques, il a soutenu deux thèses universitaires en sciences du langage, publiées sous les titres L'invention de la langue : le choix des mots nouveaux et Entre signe et concept : éléments de terminologie générale. Il a aussi rédigé plus d’une centaine d'articles et de communications touchant la linguistique, produit six ouvrages lexicaux de vulgarisation traitant notamment des régionalismes et des néologismes en usage dans la francophonie, conçu des recueils de termes spécialisés touchant plusieurs domaines professionnels et organisé une vingtaine de colloques scientifiques.

Loïc Depecker a, au cours de sa carrière, occupé plusieurs postes de responsabilité, notamment celui de conseiller technique pour la néologie et la terminologie scientifique et technique au sein des services du premier ministre et du ministère de la Culture et de la Communication. C’est à cette époque, au début des années 1980, qu'il remet en place les commissions de terminologie officielles en France, connues aujourd'hui sous le nom de collèges de terminologie, pour l'organisation desquelles il reconnaît avoir puisé plusieurs idées au Québec, dont celle d'une commission générale de terminologie et de néologie (1986), commission dite aujourd'hui Commission d'enrichissement de la langue française.

Au même moment, alors que la France et le Québec collaborent en matière de législation linguistique et souhaitent développer l'espace du français, Loïc Depecker participe à la création du Réseau franco-québécois de néologie et de terminologie scientifique et technique, devenu depuis le Réseau international francophone d'aménagement linguistique, dont les travaux ont été publiés dans la collection Néologie en marche. Cette action de coopération franco-québécoise témoigne d’une ouverture à la diversité de la langue française.

Linguiste aguerri à la théorie du langage et à la pratique des mots sur le terrain, de même que porteur d'un regard neuf sur la francophonie et l'espace du français, Loïc Depecker a été reçu, en 2011, officier de l'Ordre des arts et des lettres.

Transcription de l'allocution de Loïc Depecker