Accueil » Prix et distinctions » 

Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique est une décoration décernée annuellement depuis 1978 par le Conseil supérieur de la langue française. Cette distinction reconnaît les mérites de personnes qui se sont consacrées ou qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue française en Amérique, ou qui ont accordé leur soutien à l'essor de la vie française sur le continent américain.

Les insignes de l'Ordre sont constitués d'une médaille réalisée par un artiste québécois et d'une fleur de lys stylisée portée à la boutonnière, qui représente le symbole de l'Ordre. Les récipiendaires reçoivent également un parchemin calligraphié, signé par le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française ainsi que par le président du Conseil supérieur de la langue française, qui préside aussi l'Ordre des francophones d'Amérique.

Selon la qualité des dossiers reçus, jusqu'à sept récipiendaires peuvent être nommés annuellement, soit deux pour le Québec et les cinq autres pour l'Acadie des provinces de l'Atlantique, l'Ontario, l'Ouest canadien, les Amériques et les autres continents.

Voici la liste complète des récipiendaires de l'Ordre depuis 1978.

Photo de Michel Dubé
Michel Dubé
Ouest canadien

Bâtisseur de la francophonie fransaskoise, Michel Dubé termine ses études à l'Université de Régina à la suite d'une année d'études à l'Université Paul-Valéry, à Montpellier, et œuvre dès après à assurer le dialogue interculturel des communautés de la Saskatchewan et à donner une voix aux Fransaskois.

Si, au cours des années 1980 et 1990, il s'investit dans les débats et les travaux entourant la gestion et le contrôle des écoles fransaskoises par les parents francophones et dans ceux portant sur le maintien des acquis en éducation postsecondaire, c'est aussi par son leadership au sein de l’organisme porte-parole des francophones de la Saskatchewan, soit l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), que son engagement prend diverses formes.

C'est ainsi sous sa direction que l'organisme établit les partenariats qui ont mené à la création de la Coalition pour la promotion de la langue française et de la culture francophone en Saskatchewan, et que le Réseau provincial en immigration prend son essor et appuie les actions communautaires liées à l'immigration francophone et destinées à assurer la pérennité de la vie française en Saskatchewan.

Toujours à la présidence de l'ACF, Michel Dubé a favorisé le rapprochement de la communauté fransaskoise avec le gouvernement de la Saskatchewan, ce qui, entre autres, a conduit ce dernier à une déclaration d'importance ayant un rayonnement majeur, à savoir que 2012 sera l'Année des Fransaskois. Le dialogue demeurant à la base de sa contribution à la francophonie en Saskatchewan, Michel Dubé participe activement, de 2005 à 2009, aux tables rondes franco-métisses, forums visant à réconcilier et à rapprocher les deux communautés. D'ailleurs, il a dirigé les démarches menant à la signature, en 2011, du Pacte de solidarité entre la nation métisse de la Saskatchewan et la communauté fransaskoise.

Il a aussi collaboré, alors qu'il représentait la communauté francophone de Prince Albert au sein de l’ACF, à la mise en place la Commission sur l'inclusion à la communauté fransaskoise, dont un rapport produit en 2006 soumettait 24 recommandations visant à faciliter l'intégration à la communauté fransaskoise de nouveaux arrivants nationaux et internationaux.

Enfin, depuis une dizaine d'années, il s'est donné pour mission de promouvoir la langue française par l'entremise du terroir et du développement rural. Éleveur et copropriétaire d’une entreprise commercialisant la viande de bison et d'autres produits saskatchewanais, il a mis en œuvre des initiatives étroitement liées à l'identité fransaskoise. Il collabore de cette manière avec d'autres producteurs agricoles locaux afin qu'ils empruntent cette approche.