Accueil » Prix et distinctions » 

Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique est une décoration décernée annuellement depuis 1978 par le Conseil supérieur de la langue française. Cette distinction reconnaît les mérites de personnes qui se sont consacrées ou qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue française en Amérique, ou qui ont accordé leur soutien à l'essor de la vie française sur le continent américain.

Les insignes de l'Ordre sont constitués d'une médaille réalisée par un artiste québécois et d'une fleur de lys stylisée portée à la boutonnière, qui représente le symbole de l'Ordre. Les récipiendaires reçoivent également un parchemin calligraphié, signé par le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française ainsi que par le président du Conseil supérieur de la langue française, qui préside aussi l'Ordre des francophones d'Amérique.

Selon la qualité des dossiers reçus, jusqu'à sept récipiendaires peuvent être nommés annuellement, soit deux pour le Québec et les cinq autres pour l'Acadie des provinces de l'Atlantique, l'Ontario, l'Ouest canadien, les Amériques et les autres continents.

Voici la liste complète des récipiendaires de l'Ordre depuis 1978.

Photo de Pierre Foucher
Pierre Foucher
Ontario

Après avoir terminé ses études en droit à l'Université de Montréal et obtenu une maîtrise en droit administratif de l'Université Queen's, à Kingston, Pierre Foucher amorce sa carrière universitaire à l'École de droit de l'Université de Moncton où il est professeur de 1980 à 2008.

Professeur titulaire à la Faculté de droit de l'Université d’Ottawa depuis 2008, il enseigne dans les domaines du droit constitutionnel et des droits linguistiques. Professeur invité dans de nombreuses universités, que ce soit à Bordeaux, à Rennes ou encore à l’île Maurice, Pierre Foucher a écrit, corédigé ou édité neuf ouvrages sur les droits linguistiques et compte aussi à son actif au-delà d’une cinquantaine d’articles scientifiques, de chapitres de livres et de rapports. Il est directeur du Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l'Université d'Ottawa.

Son travail sur les droits linguistiques et scolaires des communautés francophones du Canada a fait en sorte d'attirer l'attention sur le respect des droits des personnes vivant en situation de minorité linguistique et de faire entendre leurs revendications. Il a ainsi été le premier, en 1985, à effectuer une recherche exhaustive au sujet de la portée de l'article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés qui garantit aux communautés francophones minoritaires le droit à l'éducation dans leur langue. L'année suivante, il a aussi rédigé le premier texte important relatif à l’article 20 de cette charte et au droit de recevoir des services publics en français ou en anglais au Canada.

Pierre Foucher a contribué à l'enrichissement de la documentation dans le domaine des droits linguistiques tout en assurant ainsi la promotion du français comme langue du droit. Ses travaux débordent de plus le champ des seuls droits linguistiques et s'intéressent aussi à leur place dans l'histoire, à leur portée politique dans la définition de l'identité et aux concepts fondamentaux qui sous-tendent l'aménagement linguistique.

Il s'est de plus largement impliqué au sein de divers comités et organismes voués à la protection des droits linguistiques, notamment à titre de conseiller juridique auprès de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada et du Commissariat aux langues officielles du Canada, ou d'analyste au Programme d'appui aux droits linguistiques.

En 2016, Pierre Foucher a reçu l'Ordre de la Pléiade de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.