Accueil » Prix et distinctions » 

Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique est une décoration décernée annuellement depuis 1978 par le Conseil supérieur de la langue française. Cette distinction reconnaît les mérites de personnes qui se sont consacrées ou qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue française en Amérique, ou qui ont accordé leur soutien à l'essor de la vie française sur le continent américain.

Les insignes de l'Ordre sont constitués d'une médaille réalisée par un artiste québécois et d'une fleur de lys stylisée portée à la boutonnière, qui représente le symbole de l'Ordre. Les récipiendaires reçoivent également un parchemin calligraphié, signé par le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française ainsi que par le président du Conseil supérieur de la langue française, qui préside aussi l'Ordre des francophones d'Amérique.

Selon la qualité des dossiers reçus, jusqu'à sept récipiendaires peuvent être nommés annuellement, soit deux pour le Québec et les cinq autres pour l'Acadie des provinces de l'Atlantique, l'Ontario, l'Ouest canadien, les Amériques et les autres continents.

Voici la liste complète des récipiendaires de l'Ordre depuis 1978.

Photo de Raymond Poirier.
Raymond Poirier

Originaire du Manitoba, administrateur et homme d'affaires, Raymond Poirier se consacre depuis de nombreuses années à l'épanouissement et au développement de la communauté franco-manitobaine et de la francophonie canadienne.

Après avoir obtenu son brevet d'enseignement en 1964, il entreprend une carrière dans ce domaine. Il œuvre par la suite à la Société franco-manitobaine et en devient directeur général. À ce titre, il participe à la mise sur pied de la Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba, de la Fédération de l'âge d’or du Manitoba et de la Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada. Il coordonne également la création de Francofonds, fiducie destinée à financer les activités des francophones du Manitoba.

À titre de bénévole, il a entre autres présidé le conseil d'administration de la Fédération provinciale des comités de parents ainsi que la Commission nationale des parents francophones. Il a coprésidé le conseil d’administration du Réseau national de développement économique et d'employabilité, qui a comme mandat d'appuyer le développement des communautés francophones et bilingues partout au Canada. Il a aussi présidé pendant dix ans le conseil d'administration de la Maison des artistes visuels francophones du Manitoba.

Raymond Poirier a de plus travaillé à fonder l'Association des municipalités bilingues du Manitoba, dont le mandat est d'appuyer les services en français dans les municipalités où vivent des francophones, et a aussi vu à la création du Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba, organisme qu'il a présidé au cours des deux premières années de son existence. 

De 1998 à 2007, il a représenté le gouvernement du Canada au conseil d'administration de TV5 Québec Canada et, de 1999 à 2009, a été consul honoraire de France pour le Manitoba. En 2002, il a été nommé au Conseil des corporations de la Couronne par le gouvernement manitobain et en a été le président jusqu’en 2013.

Il a longtemps été propriétaire de la maison d’édition Apprentissage Illimité, laquelle se spécialise dans la production de matériel éducatif pour l'apprentissage du français par les jeunes francophones et francophiles au Canada et aux États-Unis. 

Son implication a été reconnue en 1999 à l'occasion du lancement de l'Année de la francophonie canadienne alors qu'il a été décoré de l'Ordre de la Pléiade. En 2002, il a reçu la Médaille du jubilé de la Reine Elizabeth II et, en 2006, le Prix de la Francophonie économique du Forum francophone des affaires. En 2003, il a été nommé membre de l'Ordre du Canada et, en 2007, membre de l'Ordre national du mérite de la France. Enfin, Raymond Poirier a été investi en 2011 de l'Ordre du Manitoba et il recevait en 2012 la Médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II. 

C'est notamment pour son implication dans la gestion des écoles de langue française du Manitoba, pour son leadership dans la création du Réseau de développement économique et d'employabilité et pour son engagement à renforcer la place du Manitoba français dans la francophonie canadienne que le Conseil supérieur de la langue française lui décerne l'Ordre des francophones d'Amérique.