Accueil » Prix et distinctions » 

Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique

L'Ordre des francophones d'Amérique est une décoration décernée annuellement depuis 1978 par le Conseil supérieur de la langue française. Cette distinction reconnaît les mérites de personnes qui se sont consacrées ou qui se consacrent au maintien et à l'épanouissement de la langue française en Amérique, ou qui ont accordé leur soutien à l'essor de la vie française sur le continent américain.

Les insignes de l'Ordre sont constitués d'une médaille réalisée par un artiste québécois et d'une fleur de lys stylisée portée à la boutonnière, qui représente le symbole de l'Ordre. Les récipiendaires reçoivent également un parchemin calligraphié, signé par le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française ainsi que par le président du Conseil supérieur de la langue française, qui préside aussi l'Ordre des francophones d'Amérique.

Selon la qualité des dossiers reçus, jusqu'à sept récipiendaires peuvent être nommés annuellement, soit deux pour le Québec et les cinq autres pour l'Acadie des provinces de l'Atlantique, l'Ontario, l'Ouest canadien, les Amériques et les autres continents.

Voici la liste complète des récipiendaires de l'Ordre depuis 1978.

Photo de Suzanne de Courville Nicol.
Suzanne de Courville Nicol
Ouest canadien

« Courage, patience et persévérance! » Voilà la devise qui anime Suzanne de Courville Nicol, véritable ambassadrice de la francophonie de Calgary et de l'Alberta. Femme dynamique, rassembleuse, à l'esprit vif et dont l'énergie est reconnue, elle se dévoue depuis son jeune âge au bien de la francophonie du Canada, du Québec et, depuis les années 1980, de l'Ouest canadien.

Mère de deux enfants et grand-mère de cinq petits-enfants, tous bilingues, elle est née à Gatineau de parents francophones du Québec. La famille déménage à Ottawa en 1951, et l'importance de maîtriser la langue anglaise aussi bien que la langue française est enracinée dans la maison.

En 1984, elle joue un rôle de premier plan dans l'établissement du programme d'immersion en français à La Ronge, en Saskatchewan, là où ses enfants Catherine et Daniel sont nés. C'est à ce moment qu'elle a un avant-goût de ce que c'est que de vouloir vivre en français dans l'Ouest canadien. Elle s'apprête alors à relever les plus grands défis qui l'attendent lorsque la famille retourne en Alberta, en 1985.

Parmi ses nombreuses réalisations, elle a été, de 1989 à 1994, vice-présidente du Comité de planification pour un centre scolaire communautaire à Calgary et, en 1997, membre fondatrice du Centre scolaire communautaire La Cité des Rocheuses. Nommée présidente du Conseil de coordination pour l'éducation francophone du Centre-Sud de l'Alberta par le ministre de l'Éducation, elle dirige, de 1994 à 1998, l'équipe mandatée par le ministre pour voir à l'établissement de la gestion scolaire.

Auteure de centaines d'articles rédigés de 1990 à 2015 pour Le Franco, journal albertain, Suzanne de Courville Nicol écrit aussi en anglais à titre de chroniqueuse d'opinion dans le Calgary Sun et de chroniqueuse invitée dans le Calgary Herald de 1995 à 1998.

Bénévole au service de la francophonie canadienne, elle lance et dirige de nombreux projets au profit de la communauté franco-albertaine, et ce, de concert avec plusieurs partenaires tels que l'Association canadienne-française de l'Alberta, le Conseil de développement économique de l'Alberta, l'Alliance française de Calgary, l'Association de la communauté haïtienne de Calgary, le Portail de l'Immigrant Association, le Réseau en immigration francophone de l'Alberta, la Société franco-canadienne de Calgary, la Métis Nation of Alberta ainsi que la Canadian Parents for French Alberta.

De 2012 à 2017, elle est la conceptrice et la productrice de l'émission Hello-Bonjour Alberta, diffusée à la télévision communautaire Shaw. Cent cinquante-huit épisodes bilingues de trente minutes sont ainsi diffusés en Alberta, au Manitoba et à l'international par l'intermédiaire de la chaîne YouTube.

Elle a aussi assuré la production et la recherche pour le documentaire vidéo intitulé 1994, Rouleauville Then and Now, réalisé dans le cadre du centenaire de la ville de Calgary. Elle est de plus l'auteure de Rouleauville. Le berceau de Calgary (1899-1907), un livre bilingue qui sera publié sous peu. Enfin, elle collabore depuis 2012 à la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures.

Fondatrice et présidente du Bureau de visibilité de Calgary et unanimement reconnue comme un des piliers des communautés francophones de Calgary depuis plus de 30 ans, Suzanne de Courville Nicol a reçu, en avril dernier, la Médaille du souverain pour les bénévoles remise par la gouverneure générale du Canada.

C'est notamment pour la constance de son engagement à défendre le droit à l'éducation en français en Alberta, pour ses nombreuses productions médiatiques destinées à faire connaître les francophones de l'Ouest canadien et pour sa contribution au rayonnement de la francophonie canadienne que le Conseil supérieur de la langue française lui décerne l'Ordre des francophones d'Amérique.