Accéder au contenu principal
Les langues et les cultures minoritaires en France : une approche juridique contemporaine

Les langues et les cultures minoritaires en France

Une approche juridique contemporaine


Résumé de la publication


La démocratie a permis de faire prévaloir le choix du plus grand nombre sur celui du plus fort. Le critère de majorité ainsi établi peut-il être à lui seul une méthode de gouvernement?

La légalité que la démocratie instaure et confère aux actes de l'État permet-elle d'écarter les besoins des groupes trop petits pour infléchir par la voie démocratique les priorités de l'État?

Comment et sur quel fondement les minorités linguistiques, par exemple, peuvent-elles faire valoir leur droit à l'emploi de leurs langues respectives? En France notamment, la forme de l'État et sa dynamique centralisatrice n'ont-elles pas pour effets de légitimer l'imposition de facto d'une seule langue nationale et de reléguer à un rang secondaire la langue des minorités historiques?

Avec ces réflexions en arrière-plan, l'auteur nous dresse un tableau de la situation des minorités linguistiques en France et du rôle de l'État à leur égard.



Cette publication n'est pas disponible pour le moment dans la bibliothèque virtuelle.
Pour la consulter en ligne ou sur support papier, veuillez en faire la demande au Conseil supérieur de la langue française :
418 643-2740 ou cslf@cslf.gouv.qc.ca.

Retour