Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Le CSLF décerne les insignes de l’Ordre des francophones d’Amérique, le Prix du 3-Juillet-1608 et le prix littéraire Émile-Ollivier

2010-09-27
Récipiendaires de l'Ordre des francophones d'Amérique.

Le 29 septembre 2010, le Conseil supérieur de la langue française a décerné, pour la trente-deuxième fois, l'Ordre des francophones d'Amérique à sept personnalités éminentes de la francophonie. La cérémonie avait lieu dans la salle du Conseil législatif de l'hôtel du Parlement, à Québec, et se déroulait sous la présidence d'honneur de madame Christine St-Pierre, ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et ministre responsable de l'application de la Charte de la langue française, en présence de monsieur Régis Labeaume, maire de Québec.

Pour le Québec :

  • Madame Jeannine Ouellet
  • Monsieur Benoît Pelletier

Pour l'Acadie :

  • Madame Lise Ouellette 

Pour l'Ontario :

  • Monsieur Raymond DesRochers (à titre posthume)

Pour l'Ouest canadien :

  • Madame Mariette Mulaire 

Pour les Amériques :

  • Madame Samia I. Spencer 

Pour les autres continents :

  • Monsieur Ingo Kolboom


Le Prix du 3-Juillet-1608, qui récompense un organisme qui s'est distingué par son action exemplaire pour la défense et la promotion de la langue et de la culture françaises en Amérique, a quant à lui été remis au Festival international de la chanson de GranbyCe lien ouvre dans une nouvelle fenêtre, et son contenu risque de ne pas être accessible.

Le CSLF a également dévoilé le nom de la lauréate du prix littéraire Émile-Ollivier 2010, soit Nicole V. Champeau, pour son essai intitulé Pointe maligne. L'infiniment oubliée. Présence française dans le Haut Saint-Laurent ontarien. Tome 1, publié aux Éditions du Vermillon.

L'Ordre des francophones d'Amérique est considéré comme une haute distinction dans la francophonie, et le Prix du 3-Juillet-1608 commémore la fondation de la ville de Québec par Samuel de Champlain, tout en rappelant l'importance historique de Québec pour les francophones d'Amérique. Le prix littéraire Émile-Ollivier, quant à lui, a été créé en 2004 par le CSLF en collaboration avec le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes. Il récompense une œuvre, dans les catégories du roman, de la nouvelle, du récit et de l'essai, publiée en français par une maison d'édition canadienne de l'extérieur du Québec.