Partager Partager sur Facebook. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtrePartager sur Twitter. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Partager sur Delicious. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

« La terminologie de référence au service de la langue française au Québec et son usage dans le domaine de l'informatique », Revue de l'Université de Moncton, Volume 44, numéro 2, 2013, p. 167-198

2015-08-31

Auteure : Elizabeth C. Saint, Université de Victoria
Sous la direction de Catherine Léger, Matthieu LeBlanc, Laurence Arrighi et Isabelle Violette
Éditeur : Revue de l'Université de Moncton
Adresse URI : http://id.erudit.org/iderudit/1031004ar

Cet article traite du degré d'intégration de la terminologie informatique officialisée dans les communications institutionnalisées. Son objectif est d'évaluer l'impact de la production et de la diffusion des recommandations linguistiques par l'Office québécois de la langue française. Pour cela, l'auteure a adopté le protocole terminométrique élaboré par Jean Quirion (2000) et a mesuré, à partir d'un corpus constitué de sites Web d'entreprises informatiques, le degré d'implantation des termes officialisés du sous-domaine des périphériques informatiques ainsi que celui de leurs concurrents français et anglais. L'étude révèle que les termes officialisés sont largement implantés dans le corpus et atteste l'importance des enquêtes mesurant l'implantation terminologique dans un contexte d'aménagement linguistique.

Plan de l'article

Introduction
 
1. L'aménagement linguistique au Québec
1.1. Le français et l’anglicisation au Québec
1.2. La prise de conscience linguistique des Québécois
1.3. La construction d’une politique linguistique et son dispositif d’application : l’OQLF
2. Objectifs de la recherche, méthodologie et description du corpus
3. Présentation des résultats
3.1. Notions absentes du corpus
3.2. Termes recommandés totalement ou très bien implantés
3.3. Terme recommandé en situation de concurrence terminologique
3.4. Termes recommandés non implantés
3.5. Implantation moyenne des termes recommandés dans le corpus
4. Discussion des résultats

Conclusion

Bibliographie
• Corpus
• Travaux cités