Accéder au contenu principal
 

 
REVENUS ET LANGUE AU QUÉBEC : 1970-1980

REVENUS ET LANGUE AU QUÉBEC
1970-1980

Une revue des écrits





Tableau I.1

Notes :

  • Pour fins de simplification, nous avons exclu les résultats sur les allophones dans les cas où ils étaient présents.

  • Le r désigne l'attribut linguistique qu'il faut utiliser comme base de comparaison. C'est l'attribut omis de l'équation de détermination des revenus.

  • La valeur 0 pour un attribut linguistique indique que l'effet de celui-ci n'est pas différent de zéro lorsqu'on utilise un test-t à une queue et un seuil de signification de 95 %. (Mais voir ci-bas pour l'étude de Callan.) Les coefficients de régression ont été transformés en % selon la formule b - 1 sauf pour les études de Boulet et Callan. Les résultats attribués à Boulet sont obtenus en utilisant la formule suivante :

    $C + $ attribut linguistique autre qu'U.F. = 1
    $C + $ attribut U.F.
    où C : Constante; U.F. : unilingue francophone.

    Les résultats attribués à Callan sont obtenus en supposant que tous les coefficients rapportés sont significatifs, car nous ne disposons pas des statistiques t pour vérifier leur signification, et en calculant le revenu de chaque groupe linguistique en lui attribuant la valeur moyenne de chaque caractéristique individuelle (éducation : 11,2 ans; expérience : 14,2 ans; occupation : 46,5 points).

    Sources :

    (1) Carliner, 1979, p. 12, colonne 2; (2) Pes, 1978, p. 89; (3) Stelcner et Shapiro, 1980, tableau G-4, colonne 1; (4) Vaillancourt, 1980, p. 67, colonne 1; (5) Boulet, 1979, tableau B-6; (6) Carliner, 1979, p. 12, colonne 1; (7) Sabourin, 1979, p. 199, Eq. C 6.5.13; (8) Vaillancourt, 1980, p. 67, colonne 2; (9) Callan, 1980, p. 89 et 90; (10) Lussier, 1979, p. 74; (11) Pes, 1978, p. 91; (12) Stelcner, 1980, p. 91.



Retour au texte




Tableau I.2

Notes :

  • Toutes les études représentent l'accroissement de revenu dû à une 21e année d'expérience sauf celle de Boulet.

    Les résultats pour Boulet sont calculés selon la formule suivante :

    (coefficient 35-39 + constante) - (coefficient 30-39 + constante)/5
    coefficient 30-34 + constante

  • Les résultats pour Callan sont obtenus en divisant le coefficient de la variable expérience de l'équation de chaque groupe par le revenu moyen de ce groupe.

    Sources :

    (1) Marr et Millerd, 1980, p. 9 et 10; (2) Vaillancourt, 1980, p. 167-168; (3) Boulet, 1980, tableaux D-49, D-50, D-52, D-53; (4) Vaillancourt, 1980, p. 169-170; (5) Callan, 1980, p. 91.



Retour au texte




Tableau I.3

Notes :

  • Les résultats pour Marr et Millerd sont obtenus en utilisant le coefficient « université 3-4 avec diplôme ».

  • Les résultats de Vaillancourt sont obtenus en divisant le coefficient « des études universitaires » par 16.

  • Les résultats pour Boulet sont obtenus en utilisant la formule suivante :

    (coefficient « diplômés » + constante) - (coefficient « primaire et moins » + constante) 16
    (coefficient « primaire et moins » + constante)

    Sources :

    (1) Marr et Millerd, 1980, p. 9 et 10; (2) Vaillancourt, 1980, p. 167-168; (3) Boulet, 1980, tableaux D-49, D-50, D-53; (4) Vaillancourt, 1980, p. 169-170; (5) Callan, 1980, p. 91.



Retour au texte



haut