Accueil » Prix et distinctions » 

Prix du 3-Juillet-1608

Prix du 3-Juillet-1608

Le Prix du 3-Juillet-1608 commémore la fondation de la ville de Québec par Samuel de Champlain et rappelle son importance historique pour les francophones d'Amérique. Par ce prix, le Conseil supérieur de la langue française veut rendre hommage à une organisation œuvrant en Amérique du Nord qui rend ou a rendu des services exceptionnels à une collectivité de langue française et à l'ensemble de la francophonie nord-américaine.

Le Prix est constitué d'une œuvre d'art réalisée par un artiste québécois, d'une plaque commémorative gravée au nom de l'organisation lauréate ainsi que d'un parchemin calligraphié, signé par le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la Langue française ainsi que par le président du Conseil supérieur de la langue française.

Voici la liste complète des lauréats du Prix du 3-Juillet-1608 depuis 1978.

L'œuvre d'art : « Théâtre francophone », de Cynthia Dinan-Mitchell

Originaire de Québec, Cynthia Dinan-Mitchell détient un baccalauréat du programme Studio Art de l’Université Concordia et une maîtrise en arts visuels de l'Université Laval. Lauréate de nombreux prix et bourses, elle a participé à des expositions individuelles et collectives au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie, notamment au Musée national des beaux-arts du Québec en 2015 et en 2017.

L'œuvre, intitulée Théâtre francophone, est constituée d'un cube translucide, déposé sur une plateforme de bois d'érable, à l'intérieur duquel il y a des plaquettes de métaux, découpées comme une dentelle et illustrant chacune diverses images inspirées de Québec et de la francophonie. Elles se succèdent ainsi afin de créer un panorama imaginaire. On y trouve un contenu visuel qui fait référence à Samuel de Champlain, à certains éléments architecturaux et historiques propres à la ville de Québec, à des symboles reliés à la langue française de même qu’à des personnes qui l'ont défendue et portée à l’honneur.

Cette œuvre a remporté en juillet 2018 un concours public, tenu par le Conseil supérieur de la langue française, et pour lequel 35 artistes ont soumis des propositions. Ce processus est mené une fois tous les cinq ans afin de choisir, avec le recours à un jury, l'œuvre qui, au cours des cinq années subséquentes, sera remise à l'organisation lauréate du Prix du 3-Juillet-1608.

Logo de la Ville de Dieppe.
Ville de Dieppe

Située au cœur de l’Acadie, Dieppe est une ville moderne et dynamique qui jouit d’une réputation enviable, comme le démontre sa forte croissance au cours des dernières décennies. Elle est la quatrième cité la plus importante au Nouveau-Brunswick et la plus grande ville majoritairement francophone à l’extérieur du Québec.

Dieppe agit régulièrement à titre de chef de file dans différentes initiatives qui permettent l’épanouissement de ses résidents francophones tout en mettant en valeur les différentes cultures qui constituent le tissu social de sa population. Au fil des ans, la Ville de Dieppe a réalisé de nombreux projets, organisé d’innombrables activités et lancé divers programmes afin de promouvoir et d’encourager l’utilisation de la langue française.

Elle s’est officiellement déclarée « ville francophone offrant des services bilingues » en 2000, s’est dotée en 2005 d’une politique linguistique qui déclare que le français est la langue de travail et a adopté un arrêté en 2010 portant sur l’affichage extérieur commercial, qui priorise le français. D’ailleurs, cette initiative a profondément changé le paysage linguistique sur son territoire.

Elle a également été l’hôte de nombreux événements faisant la promotion de la langue française. En 1994, elle était l’une des communautés hôtes du premier Congrès mondial acadien. En 1999, Dieppe a accueilli le Village de la francophonie dans le cadre du Sommet de la francophonie. Selon les estimations, ce sont environ 100 000 personnes qui l’ont fréquenté pendant cinq jours.

Puis, en 2003, la Ville a accueilli la finale des Jeux de l’Acadie, qui a permis à plus de 1 000 jeunes de participer à des compétitions sportives et à des activités culturelles. En 2019, le Congrès mondial acadien fait à nouveau un arrêt à Dieppe dans le cadre des festivités du 15 août, où environ 18 000 personnes ont assisté au grand spectacle présenté sur les ondes de Radio-Canada.

Et que dire des Mercredi Show qui, depuis plus de 30 ans, présentent des artistes acadiens et francophones lors de sa série de spectacles gratuits en plein air au centre-ville durant l’été? Ce ne sont que quelques exemples qui font de la francophonie l’une des composantes clés de la raison d’être de Dieppe et qui lui permettent de rayonner. Enfin, Dieppe poursuit sa croissance en offrant un environnement sécuritaire, accueillant, inclusif, chaleureux et familial, ainsi que des services et des infrastructures de première qualité en harmonie avec l’environnement.

C’est notamment pour ses politiques de promotion du français, pour ses initiatives d’affirmation de son identité francophone, pour son dynamisme lié à la place accordée au français, et pour sa volonté d’associer fierté acadienne et défense de la langue française que le Conseil supérieur de la langue française lui décerne le Prix du 3-Juillet-1608.